Salah Abdeslam condamné à 20 ans de prison pour la fusillade de Bruxelles

Salah Abdeslam, le seul survivant des attentats de Paris du 13 novembre 2015 de Paris, a été condamné à 20 ans de prison à la suite d’une fusillade qui a conduit à son arrestation en mars 2016 à Bruxelles, en Belgique.

Salah Abdeslam, 28 ans, et son co-accusé Sofien Ayari, ont tous deux été reconnus coupables d’actes de terrorisme liés à une tentative de meurtre. Les deux hommes ont été condamnés à 20 ans de prison. ils étaient accusés d’avoir ouvert le feu sur des policiers qui venaient inspecter l’appartement où ils se cachaient à Bruxelles en compagnie d’un troisième homme, Mohammed Belkaïd, tué par un sniper alors qu’il couvrait la fuite de ses complices. Mohammed Belkaïd est soupçonné d’être le coordinateur de s attentats du 13 Novembre 2015.

Plusieurs policiers avaient été blessés lors de l’interpellation. Salah Abdeslam est détenu dans une prison en France et doit y être jugé pour les attaques de Paris. Il a refusé de répondre aux questions du juge lors du procès à Bruxelles et a aussi refusé d’assister aux audiences. Ni lui ni Ayari, 24 ans, n’étaient au tribunal pour la lecture du verdict ce lundi. Les deux hommes ont été condamnés à la peine maximale de 20 ans requise par les procureurs.

La juge, Marie France Keutgen, a déclaré qu’«il ne peut y avoir aucun doute » sur l’implication des deux hommes dans le « radicalisme» et que «Leur intention ressort clairement de la nature des armes qu’ils ont utilisées, du nombre de balles qu’ils ont tirées et de la nature des blessures des policiers, seule la réponse professionnelle des policiers a empêché que cela ne s’aggrave».

Qui est Salah Abdeslam

Né à Bruxelles de parents marocains mais de nationalité française, Salah Abdeslam est citoyen français. Il a été impliqué dans la petite délinquance en Belgique dans sa jeunesse et il se serait radicalisé avec son frère Salim vers 2014. Les deux frères auraient alors rejoint un réseau franco-belge lié au groupe État islamique (IS), qui a revendiqué les attentats de Paris de novembre 2015 et les attentats à la bombe qui ont frappé le métro et l’aéroport de Bruxelles le 22 mars 2016, quelques jours après l’arrestation d’Abdeslam, tuant 35 personnes.

Salah Abdeslam aurait joué un rôle clé le 13 novembre 2015 – lorsque des militants ont pris pour cible une salle de concert, le Bataclan et dfes terrasses de restaurants et de bars, tuant 130 personnes et en blessant des centaines d’autres.

Les procureurs français pensent qu’Abdeslam a aidé les djihadistes en louant des voitures, des appartements et des chambres d’hôtel – bien que son rôle dans les fusillades et les attentats ne soit pas clairement défini. Son frère Salim était parmi les assaillants et s’est fait exploser devant un café.