Saint-Valentin : célibataire oui, mais heureuse !

Ça y est, le jour funeste est arrivé ! La Saint-Valentin débarque avec son cortège de mignardises et de bouquets de roses. Pendant qu’on chante l’amour à la TV et à la radio, les célibataires, quant à elles, fulminent devant cette fête commerciale qui les renvoie à leur propre solitude. Pas facile dans ces conditions de passer une bonne journée…

On le dit et on le répète, être célibataire n’est pas une fatalité et encore moins une honte… même à la Saint-Valentin (je teste ici mon auto persuasion). Pourquoi envions-nous ces couples qui s’embrassent et se lancent à la cantonade des « Bonne Saint-Valentin, mon amour ! » ? A bien réfléchir, rien. « Moi, je m’en fiche de ces couples. Une rose pour la femme, de l’after-shave pour l’homme, c’est d’une mièvrerie ! Comme si on avait besoin de cette fête pour s’aimer », déclare à Afrik, Aminata, femme active de 35 ans, en couple depuis 2 ans. Et toc ! Alors arrêtons de nous goinfrer de chocolat, cachées sous notre couette, en plein hiver parisien, en attendant la fin du calvaire. Il faut sortir et s’amuser. J’entends déjà certaines me faire de longues litanies commençant par « Tu comprends… », « C’est pas si facile de… » Ok! Ce n’est pas évident, encore moins quand on attend que quelqu’un, quelque part, se manifeste auprès de nous pour la Saint-Valentin (si tu lis ces lignes, mon numéro n’a pas changé…). « Le 14 février, c’est automatique, je scrute mon téléphone. J’espère que l’homme que je désire m’appelle. A chaque fois, je suis déçue », confie Layla, 25 ans, célibataire depuis 4 mois et 12 jours, et passionnée de calcul mental.

Le commerce de l’amour

Pourquoi acceptons-nous de subir toutes ces pressions psychologiques pour une vulgaire fête commerciale ? Parce que si on fait le point, la Saint-Valentin se résume à de simples offres promotionnelles: « Pour une pizza achetée, la seconde est offerte », « Parrainez l’élu de votre cœur, vous lui permettrez d’accéder à une relation bancaire de qualité »… Cette fête serait donc « un attrape-amoureux », une mascarade orchestrée par les grandes marques pour faire acheter leurs produits ? Je n’ose à peine y croire. On nous aurait donc menti…

Et oui, mesdemoiselles, réveillez vous ! La Saint-Valentin c’est ça aussi ! Donc on arrête de se lamenter, on prend sa belle robe, on sort entre filles et on laisse les couples être heureux, ils l’ont bien mérité, et nous aussi !