Sahara : les graves accusations du Polisario contre le Maroc

Brahim Ghali, chef du Polisario

Le Front Polisario a émis de graves accusations à l’encontre des autorités marocaines au sujet du Sahara Occidental. De quoi s’agit-il concrètement ?

C’est après l’enregistrement des premiers cas de Coronavirus que le Front Polisario tient le Maroc pour responsable de cette propagation du virus au Sahara Occidental. L’information a été donnée par le journal Bladi qui précise que c’est dans un entretien à un journal italien que ces accusations ont vu le jour.

Dans un entretien accordé au journal italien Il Manifesto et publié le mercredi 29 juillet, Jira Bulahi Bad, la ministre de la Santé publique de la République Arabe Sahraouie Démocratique, « accuse ouvertement les autorités marocaines d’avoir propagé le Covid-19 », dans les territoires du Sahara Occidental.

Accusant que « de nombreux Marocains potentiellement infectés, ont pu entrer sur le territoire, via des bateaux ou des camions transportant des fruits et légumes, sans aucun contrôle sanitaire », la ministre souligne que « la pandémie a durement frappé le Maroc, mais dans les territoires occupés du Sahara Occidental ».

Pour elle, « les autorités marocaines n’ont pas pris de mesures pour limiter sa propagation, laissant le virus attaquer notre peuple sans défense ». Ainsi, déplore Jira Bulahi Bad, « les quatre premiers cas positifs ainsi que deux décès liés au coronavirus ont été enregistrés la semaine dernière dans les camps de réfugiés sahraouis qui manquent de moyens pour faire efficacement face à cette pandémie.

A ce jour, le Maroc compte 25 015 cas de personnes détectées positives au nouveau Coronavirus. Au total, 17 960 malades ont 2té déclarés guéris du Covid-19 et 367 personnes ont été emportées par le Coronavirus.