Sahara : l’ONU pour prolonger le mandat de la MINURSO

Antonio Guterres, Secrétaire général de l'ONU

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a demandé au Conseil de sécurité « de prolonger d’un an le mandat » de la MINURSO, la force de maintien de la paix au Sahara Occidental.

Dans le but de soutenir la reprise de négociations politiques, en début décembre, à Genève, le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a, dans un rapport transmis cette semaine au Conseil de sécurité de l’ONU, demandé « de prolonger d’un an le mandat » de la MINURSO, la force de maintien de la paix au Sahara Occidental.

« Je recommande au Conseil d’étendre d’un an le mandat de la MINURSO, jusqu’au 31 octobre 2019, afin de donner à mon émissaire l’espace et le temps nécessaires à la création de conditions permettant au processus politique d’avancer. J’exhorte les parties et les voisins à venir à la table de négociations de bonne foi et sans préconditions ».

Cette sortie de Guterres intervient après une sortie de Horst Kohler, qui, en fin septembre, a invité, le Maroc, l’Algérie, le Polisario et la Mauritanie, pour des négociations à Genève, Suisse. La rencontre est prévue les 5 et 6 décembre 2018.

Se disant confiant sur les réponses attendues de l’Algérie et de la Mauritanie, les deux autres invités à la table ronde organisée à Genève, Antonio Guterres a précisé que le Maroc et le Front Polisario ont accepté de participer à ces discussions préliminaires.