Rwanda : une trentaine de morts dans l’attaque d’une zone touristique

Le bilan définitif de l’attaque qui a eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi, dans une région touristique au nord ouest du Rwanda, près de la frontière avec la RDC, fait état de 14 victimes civiles et de 19 morts parmi les assaillants tués ensuite au cours d’opérations des forces de sécurité.

John Bosco Kabera, porte-parole de la police nationale a déclaré dimanche dans un communiqué que cinq assaillants avaient été arrêtés après l’assaut de vendredi dans le district de Musanze, près de la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC). Selon la police nationale rwandaise (RNP), 19 des assaillants ont depuis été tués par des opérations conjointes des forces de sécurité rwandaises.

Le Rwanda Development Board, qui promeut le tourisme, indique dans un communiqué que l’ordre a été rétabli dans la région, pour autant,aucune information précise n’a encore été communiqué sur la nationalité des victimes de cette attaque même s’il semble que les civils tués soient très majoritairement rwandais.

La zone proche du parc national des Volcans est très touristique, notamment pour apercevoir des gorilles. De très nombreux groupes rebelles sont encore actifs dans l’est de la RDC, en raison de la richesse en minerais de cette région d’Afrique centrale. Les attaques sont relativement nombreuses ces dernières années, en particulier venant de rebelles hutus rwandais des FDLR.