Rwanda : un parti politique veut empêcher un 3e mandat de Paul Kagame

Un parti politique rwandais a déposé une requête à la Cour suprême demandant à l’institution de bloquer toute éventuelle modification de la Constitution qui pourrait permettre au Président Paul Kagame de se présenter à un troisième mandat.

Le parti démocratique vert a déposé une requête auprès de la Cour suprême pour empêcher toute modification de la Constitution qui permettrait à l’actuel Président du Rwanda, Paul Kagame, de se présenter à un troisième mandat, rapporte jeudi rtbf.be.

Le chef de l’Etat rwandais, nommé Président en 2000 par le Parlement puis élu en 2003 et 2010, a déclaré, en avril dernier, ne pas encore être décidé à tenter de se présenter à un troisième mandat à l’élection présidentielle de 2017. Il a exhorté ses partisans à le convaincre de se lancer dans cette entreprise.

Deux millions de signatures

La Constitution de son pays, adoptée en 2003, limite à deux le nombre de mandats présidentiels.

Le Parlement rwandais doit débattre d’une éventuelle réforme de ce texte suprême, entre le 5 juin et le 4 août. La présidente de la chambre des députés, Donatille Mukabalisa, avait indiqué que l’institution avait reçu près de deux millions de signatures de Rwandais, par pétition, afin de réformer la limitation du nombre de mandat présidentiel.

La seule formation qui s’oppose à un troisième mandat

Le parti démocratique vert, fondé en 2009 par des dissidents du Front patriotique rwandais (FPR), est la seule formation politique à s’opposer à un éventuel troisième mandat du Président Paul Kagame. Il n’est pas représenté au Parlement. Autorisé à se présenter la veille de la date limite d’enregistrement pour les élections législatives de 2013, ce seul parti d’opposition avait décidé de ne pas y participer.

L’ONG Human Right Watch dénonce régulièrement les multiples violations démocratiques de la part du pouvoir dans le pays.