Rwanda : les chefs de village perdent leurs pouvoirs administratifs

Depuis le début de l’année, les chefs de villages du Rwanda ne sont plus autorisés à détenir les cachets administratifs. Ce sont les secrétaires exécutifs des cellules (SEC) qui ont le droit de les utiliser, selon Syphia-grands-lacs.info. À la grande joie des citoyens qui les accusaient de corruption. Selon eux, ces derniers ne leur rendaient pas service : signature et cachet des autorités sur les ventes de propriétés, nécessitant des informations de base qu’ils devaient donner pour obtenir un passeport. Ce que disaient aussi les différents rapports, dont celui de Transparency International.