Rwanda : le Tribunal pénal international ferme ses portes le 31 décembre

Le Tribunal pénal international va fermer ses portes le 31 décembre 2015, rappelle l’ONG Huamn Rights Watch. « La clôture formelle des travaux du Tribunal pénal international pour le Rwanda accentue l’importance pour les gouvernements à travers le monde d’intensifier leurs efforts pour traduire en justice les suspects restants », a déclaré ce mercredi Human Rights Watch. L’ONG de défense des droits de l’Homme a toutefois salué le travail de ce Tribunal. « La création du TPIR a constitué une évolution extraordinaire dans la réponse internationale aux violations graves et généralisées des droits humains », a déclaré Géraldine Mattioli-Zeltner, directrice du plaidoyer pour le programme Justice Internationale à Human Rights Watch. Selon elle, « cela a envoyé le message que les crimes graves, quelle que soit la personne qui les commet et quel que soit le lieu où ils sont commis, devraient faire l’objet de poursuites et de procès ».