Révélation : « Charles Taylor est emprisonné à Frankland, en compagnie de grands criminels »

Charles Taylor a été incarcéré en Grande-Bretagne après avoir été condamné à 50 ans de prison par le tribunal spécial pour la Sierra Leone, pour crime contre l’humanité. Victoria Addison Taylor, son épouse a vivement dénoncé les mauvais traitements que subit l’ancien Président du Liberia, affirmant qu’il est « humilié »

Victoria Addison Taylor, l’épouse de Charles Taylor, a arboré la toge de l’avocat pour défendre son mari. Elle a en effet dénoncé les mauvais traitements en prison que subirait l’ex-Président du Liberia, incarcéré en Grande Bretagne, après avoir été condamné à 50 ans de prison par le Tribunal spécial de la Sierra Leone, pour crimes contre l’humanité.

Selon elle, Charles Taylor est emprisonné en compagnie de « grands criminels » à Frankland, un centre pénitentiaire de haute sécurité près de Durham. D’après elle, « il a été emmené dans cette prison où des grands criminels, terroristes et autres criminels britanniques de droit commun sont détenus, et il est maintenant classé comme un prisonnier à haut risque. (…) Il est en train d’être humilié, et on ne peut pas traiter ainsi un ancien chef d’Etat », a-t-elle renchéri. Elle a également précisé que le chef d’Etat subit quotidiennement des fouilles au corps.

De leur côté, les autorités britanniques, contactées par l’AFP, ont indiqué par la voix du porte-parole du ministère de la Justice, que Charles Taylor étant « un prisonnier condamné, était traité comme tel. Il n’y a pas de traitement spécial qui lui est accordé à cause de son ancien statut ». Une position intraitable que les partisans de l’ancien chef d’Etat du Liberia n’ont pas digéré. Récemment, Cyril Allen, le chef du parti de Charles Taylor au Liberia, a menacé de représailles les Britanniques vivant dans son pays. « S’ils essaient de rendre la situation de Taylor pénible là où il est, nous pouvons rendre le Liberia très pénible pour certains de leurs citoyens », avait-il menacé.

Agé désormais de 65 ans, Charles Taylor est accusé d’être à l’origine de l’un des conflits les plus meurtriers en Afrique de l’Ouest. Il a été condamné pour crimes contre l’humanité pour son rôle dans la guerre civile en Sierra Leone, qui a fait plus de 120 000 morts et des milliers de civils mutilés.