Renforcement de l’axe Niamey-Bissau : Mahamadou Issoufou chez Umaro Sissoco Embaló

Installé à la tête de son pays, il y a tout juste quelques mois, Umaro Sissoco Embaló entend déployer une diplomatie active dans la sous-région ouest-africaine, en vue de renforcer les liens de coopération entre son pays, la Guinée-Bissau et les Etats voisins. C’est dans cette perspective qu’il a adressé une invitation à son homologue nigérien, Mahamadou Issoufou qui lui a rendu la politesse en se rendant à Bissau, ce mercredi 30 septembre.

C’est au pied de la passerelle de son avion que le Président nigérien, Mahamadou Issoufou, a été chaleureusement accueilli à l’aéroport international Osvaldo Vieira de Bissau, par un Umaro Sissoco Embaló, drapé comme d’ailleurs son hôte, pour la circonstance, d’un boubou blanc.
Plusieurs sujets ont été abordés par les deux chefs d’Etat, à l’occasion de cette visite d’amitié et de travail. Il s’agit notamment du renforcement de la coopération entre les deux pays dans les domaines de l’éducation, de la pêche, de la sécurité, des transports, de la santé et d’autres domaines d’intérêt mutuel. Le communiqué final qui a sanctionné la rencontre entre les deux hommes d’Etat met en relief « la nécessité de renforcer la coopération entre les pays de la sous-région en matière de sécurité des frontières et de prévention du trafic d’armes légères, de la criminalité organisée transfrontalière et de la traite des personnes, ainsi que dans la lutte contre les groupes armés, terroristes et l’immigration clandestine ».
Le Président nigérien a, par ailleurs, adressé des félicitations à son homologue « pour les efforts consentis par les autorités nationales et qui ont abouti à la constitution d’un gouvernement inclusif, dont le programme et le budget général d’Etat ont déjà été approuvés par l’Assemblée nationale populaire de Guinée-Bissau ».

A son tour, le Président bissau-guinéen a félicité son invité pour « le rôle unique que joue la République du Niger au sein de la CEDEAO, en tant que pays qui a présidé la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement ». Il a également salué le Président nigérien pour les retombées positives qui jailliront de cette visite en terre bissau-guinéenne.

Rappelons que plusieurs péripéties ont précédé la reconnaissance de la victoire de Umaro Sissico Embaló à l’élection présidentielle de novembre et décembre 2019, qui a été l’aboutissement de nombreux tiraillements. Le nouveau Président, qui n’a pas encore fait huit mois à la tête de son pays, avait, dans sa quête de légitimité, effectué, en mars dernier, une visite dans trois pays de la sous-région : le Sénégal, le Niger dont le Président était à l’époque à la tête de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, et le Nigeria.