Remise de médailles d’honneur au personnel des Aéroports Du Cameroun


Lecture 4 min.
Remise solennelle des médailles d'honneur du travail
Remise solennelle des médailles d'honneur du travail

A quelques jours de la fête de la nativité, l’entreprise Aéroports Du Cameroun S.A. (ADC S.A.) célèbre son personnel des plateformes Bamenda, Bertoua et Yaoundé Nsimalen, en octroyant aux méritants, les médailles d’honneur du travail en or, vermeil et argent.

Ils étaient au total 519 récipiendaires, dont 274 médailles en argent, 172 médailles en vermeil et 73 médailles en or, à être honorés le 12 décembre 2023, dans la magnifique salle des Palais des congrès de Yaoundé.

Le ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Grégoire Owona, a présidé cette cérémonie. Il était assisté de son homologue des transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, du gouverneur de la région du Centre, des préfets et sous-préfets, du Top Management de Aéroports Du Cameroun S.A., en occurrence Fritz Ntonè Ntonè, président du conseil d’administration (PCA) de Aéroports Du Cameroun S.A., Thomas Owona Assoumou Directeur général, et de Gaspard Brice Melingui Koah, Directeur général Adjoint.

« Mériter d’autres avantages »

La table d’honneur
La table d’honneur

Le ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Grégoire Owona, s’est réjoui du climat social qui règne à ADC SA et qui est favorable au développement de l’entreprise. Pour Thomas Owona Assoumou, Directeur général de Aéroports Du Cameroun S.A, « l’entreprise vient de franchir une nouvelle étape de la vie. Les résultats encourageants que nous avons obtenus, sont le fruit de nos efforts collectifs. Je vous félicite ! C’est le moment pour moi d’adresser mes vives félicitations aux heureux récipiendaires de viennent de recevoir les reconnaissances de la République. Que ceux qui n’ont pas eu, ne se découragent pas, mais qu’ils se mettent au travail ».

« J’invite tout le personnel au dépassement de soi, afin de mériter d’autres avantages », avait-il ajouté. « Le dialogue social est une réalité dans notre entreprise. Malgré les secousses liées au Covid-19, il n’y a pas eu de licenciements, les salaires et autres avantages ont été maintenus. Chaque année, les avancements et classements sont revus », a déclaré Onomo Tsanga, représentant du personnel. « Ne dit-on pas que la bouche qui dit « merci » en demande encore ? », a-t-il conclu.

« Heureux d’être parmi les récipiendaires »

L’assistance
L’assistance

« Je suis très heureux d’être parmi les récipiendaires de ce jour. Car, 13 ans de service, ce n’est pas 13 jours. Je dis merci au Seigneur qui m’a donné la vie et m’a permis d’arriver jusqu’à ce niveau. Ces médailles récompensent dix, quinze et vingt-cinq années de travail. Ces années nous démontrent l’importance de la vie professionnelle dans l’épanouissement de chacun », a réagi Yon Yon Martin, récipiendaire de la médaille d’honneur du travail en argent.

Joie et satisfaction étaient perceptibles sur les visages des récipiendaires qui se sont dits davantage motivés à continuer de donner le meilleur d’eux-mêmes, pour permettre à Aéroports Du Cameroun S.A. de maintenir sa position de leader.

Parlant de l’entreprise ADC S.A (Aéroports Du Cameroun S.A.)

Les récipiendaires attendent les médailles
Les récipiendaires attendent les médailles

Au début des années 90, l’État camerounais va manifester le désir de se désengager de la gestion des aéroports et la volonté de mettre en place une structure de gestion autonome des principaux aéroports du pays. C’est ainsi que le 6 octobre 1992 l’Autorité Camerounaise et Aéroports de Paris (ADP) conviennent de créer une société qui va gérer les aéroports, dénommée « Aéroports Du Cameroun » en abrégée ADC.

Le 13 décembre 1993, ADC S.A. voit le jour et le 12 Aout 1994 à Yaoundé, une convention de concession est signée entre l’État Camerounais et la société ADC S.A. pour la gestion de 07 aéroports du pays, parmi lesquels les aéroports internationaux de Douala, Garoua et Yaoundé-Nsimalen, ainsi que les aéroports de Bamenda, Bertoua, Maroua-Salak, et Ngaoundéré.

Le 1er octobre 1994, la nouvelle société ADCS.A. démarre ses activités. Elle a comme missions principales :

– la gestion, l’exploitation, l’entretien, le renouvellement, la réhabilitation et le développement des sept aéroports de la concession ;

– l’assistance en escale des aéronefs.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter