Relent d’odeur raciste chez Jean Paul Guerlain

Jean Paul Guerlain, ancien responsable de la marque de parfum du même nom, s’est laché sur le plateau de France 2 ce vendredi 15 septembre : « Pour une fois, je me suis mis à travailler comme un nègre. Je ne sais pas si les nègres ont toujours travaillé, enfin… ». Une phrase qui rappelle quelque peu l’époque des colonies.

Descendant du fondateur de la Maison Guerlain et ancien Directeur de la société, Jean Paul Guerlain était interrogé ce vendredi sur France 2 dans le cadre du journal de 13h à propos de la création du parfum Samsara. « Pour une fois, je me suis mis à travailler comme un nègre. Je ne sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, mais enfin… », voici une phrase d’un autre temps qui lui a échappé et qui a été reprise dans les minutes qui suivent sur Twitter et les réseaux sociaux.

SOS Racisme monte au créneau

L’association SOS Raciste a porté plainte, refusant de se contenter d’une lettre d’excuse de Jean Paul Guerlain qui précisait en outre ne plus travailler ni être actionnaire de la Maison Guerlain (qui appartient aujourd’hui à LVMH). SOS Raciste déclare que « Dans le contexte actuel de libération de la parole raciste que nous dénonçons au quotidien, il nous semble impératif de marquer les limites dans l’expression des préjugés et des stéréotypes . SOS Racisme croit en la vertu pédagogique des procès, qui, au delà de la sanction, permettent de déconstruire les clichés, empreints ici de relents coloniaux ».

Cette triste histoire rappelle deux choses. D’une part que le racisme est toujours présent et qu’il faut être vigilant, d’autre part qu’avec Internet plus rien ne passe inaperçu, un groupe « Les Nègres boycottent Guerlain » s’est d’ailleurs immédiatement créé sur Facebook.