Relation commerciale entre l’Afrique et la Chine : une forte croissance notée sur le plan agricole


Lecture 1 min.
Investisssement de la Chine en Afrique

Les échanges commerciaux entre l’Afrique et la Chine sur le plan agricole ont connu une très forte croissance, de 2000 à 2018, selon une déclaration du ministère chinois de l’Agriculture et des Affaires rurales.

Le volume des transactions commerciales entre l’Afrique et la Chine, qui était à 650 millions de dollars au début de l’année 2000, est passé à 6,92 milliards au début de 2018. Une augmentation moyenne estimée à près de 14% par an, a laissé entendre Han Changfu, ministre chinois de l’Agriculture et des Affaires rurales, à l’occasion du premier salon sur la coopération sino-africaine qui a débuté lundi 9 décembre 2019 à Sanya, ville située dans la province de Hainan, au sud de la Chine.

La première édition de ce forum a réuni 500 participants. Représentants de sociétés chinoises ou étrangères, d’universités chinoises, africaines ou d’ailleurs, des chercheurs venus des quatre coins du globe ont marqué leur présence à ce forum.

Les administrations de nations africaines et chinoises chargées du secteur agricole ont élaboré un plan de coopération très pragmatique basé sur l’égalité et le respect mutuel. Cette coopération, qui est avantageuse pour les deux parties, est axée sur plusieurs domaines dont la formation sur les plans de la technologie, du commerce, de l’échange interpersonnel et les investissements, a déclaré Han Changfu.

Fin 2018, la Chine avait investi près de 2,4 milliards de dollars en Afrique. Plusieurs milliers de techniciens, de responsables agricoles, d’agriculteurs et d’étudiants Africains reçoivent, en Chine, une formation professionnelle, a rajouté le ministre chinois.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter