Référendum : le « oui » l’emporterait sur le « non »

Les premiers résultats du référendum sur l’adoption de la nouvelle Constitution en République démocratique du Congo donnent une confortable avance sur toute l’étendue du territoire. Les chiffres définitifs du scrutin du 18 et 19 décembre derniers devraient être connus tout prochainement.

Par Panapress

Le « oui » l’emporterait sur le « non » dans l’ensemble du territoire de la République démocratique du Congo, selon les premières estimations recueillies par les correspondants de l’Agence congolaise de presse (ACP), à l’issue du référendum constitutionnel qui s’est déroulé dimanche et lundi, en attendant la publication des résultats officiels par la Commission électorale indépendante (CEI).

A Kindu, chef-lieu de la province du Maniema, sur les 39.629 inscrits dans 44 bureaux de vote, il a été enregistré 29.857 votants dont 27.296 pour le « oui », soit 91,42 %, contre 1.074 voix pour le « non » et 1.506 bulletins nuls, soit respectivement 3,5 et 5,04 %.

La province du Bandundu, quant à elle, semble partagée entre le « oui » et le « non ». Selon le correspondant de l’ACP, les premières tendances indiquent que dans les deux grandes villes de la province, le « oui » l’emporte à Kikwit, tandis que le dépouillement des bulletins de vote dans le chef-lieu de la province laisse entrevoir un « non » écrasant contre le projet de constitution.

Les résulats définitifs comuniqués par la Cour suprême de justice

D’une manière générale, poursuit l’ACP, le « oui » semble l’emporter au centre et dans le sud de la province, alors que le « non » l’emporte dans le chef-lieu et le Nord du Bandundu. Par ailleurs, selon Radio Okapi proche de la MONUC (Mission des Nations unies au Congo), le « oui » l’emporterait à Tshela, dans le Bas-Congo, (91 %), à Bunia, dans l’Ituri, (76 %), à Likasi, au Katanga (89 %) et à Tshikapa, dans le Kasaï Occidental (71 %).

Le « non » obtiendrait 61 % à Mbuji-Mayi, au Kasaï Oriental, et 55% à Tshimbulu, dans le Kasaï Occidental. Les résultats définitifs devraient être annoncés par la CEI dans les prochaines heures, en attendant les résultats officiels qui seront communiqués par la Cour suprême de justice.