Reçu par Bouteflika : quand Alain Juppé courtise l’Algérie !

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé a été reçu, ce mardi, en Algérie, par le Président Abdelaziz Bouteflika. Une visite aux allures électorales avant la primaire chez les Républicains, en vue de la Présidentielle de 2017.

Alain Juppé drague l’Algérie. C’est tout le sens de sa tournée dans ce pays d’Afrique du Nord, qui a d’abord mené le maire de Bordeaux dans l’ouest d’Algérie, à Oran, deuxième ville du pays, avant qu’il ne soit reçu, ce mardi 2 février 2016, par le Président Abdelaziz Bouteflika. A Oran comme à Alger, Juppé a été reçu lundi et mardi avec les honneurs.

Une visite aux allures électorales avant la primaire chez les Républicains, en vue de la Présidentielle de 2017. Après Londres, Bruxelles et New York, Alain Juppé fait aussi campagne au Maghreb où la communauté française compte des milliers d’expatriés. Après Alger, il a également prévu de se rendre en Tunisie et au Maroc prochainement.

L’Algérie, avec quelque 25 000 expatriés français, et plus d’un million de bi-nationaux algériens de ce côté de la Méditerranée, demeure incontournable pour tout candidat à l’Elysée, de gauche comme de droite, excepté bien entendu celui du Front national.

Les piques Nicolas Sarkozy, notamment lorsqu’il soutient le Maroc sur la fâcheuse question du Sahara Occidental ou vante la politique du roi Mohammed VI, ont eu des répercussions en Algérie. Alain Juppé a lui évité les questions qui fâchent. Il a donc rencontré le chef du gouvernement, les ministres de l’Intérieur et des Affaires étrangères, et s’est entretenu avec le Président algérien Abdelaziz Bouteflika.