Recharger son téléphone grâce à la foudre, c’est possible !

Nokia a expérimenté une façon révolutionnaire de recharger la batterie d’un Lumia 925 grâce à l’énergie dégagée par la foudre. La recharge en un éclair devrait être effective dans les prochaines années.

Recharger son téléphone portable à la vitesse de l’éclair pourrait bientôt devenir une réalité. En quelques secondes, le rêve évoqué par les utilisateurs de smartphones et de tablettes, a été réalisé par Nokia. Une expérience qui a pour l’heure été effectuée en laboratoire mais qui se veut réalisable.

Le géant finlandais de la téléphonie, en collaboration avec l’Université britannique de Southampton, est parvenu à recharger un Lumia 925 en extrayant les milliers de volts dégagés par un éclair artificiel. Les chercheurs ont conclu qu’il est possible de charger la batterie d’un téléphone mobile grâce à l’électricité contenue dans la foudre.

Comment ça marche ?

Les scientifiques ont provoqué un courant alternatif, piloté par un transformateur alimenté par plus de 200 000 volts issus d’un éclair de foudre artificiel. L’énergie a ensuite été transférée à un deuxième transformateur alimenté sur un téléphone, d’après les explications fournies par Nokia dans son blog. Les chercheurs rappellent toutefois que la méthode est inapplicable pour l’heure, et il serait dangereux de tenter de le faire en dehors d’un laboratoire spécialisé dans le contrôle des hautes tensions électriques.

Mais l’étude ouvre bien une possibilité de développement de la recharge des batteries de nos appareils électroniques. « Cette découverte prouve que le dispositif peut être chargée avec un courant qui traverse l’air. C’est un grand pas dans la compréhension d’une puissance naturelle comme la foudre et dans l’exploitation de l’énergie qu’elle dégage », a informé le scientifique Neil Palmer. Le chercheur s’est dit surpris par la capacité des circuits du téléphone à « stabiliser le signal bruyant permettant à la batterie de se charger ».

Reste à savoir comment les ingénieurs vont canaliser cette énergie jugée trop dangereuse pour l’être humain. Il va falloir être encore patient avant de profiter de cette nouvelle technologie.