Rebondissement dans l’affaire de l’assassinat de l’opposant algérien Ali Mecili

Vingt et un ans après l’assassinat à Paris de l’avocat et opposant algérien Ali Mecili, l’enquête rebondit avec l’arrestation à Marseille du commanditaire présumé, Mohamed Ziane Hassani, capitaine de la sécurité militaire algérienne.
Ce dossier, bloqué pour raison d’état afin de préserver les relations franco-algérienne, Charles Pasqua ayant même expulsé en juin 1987 vers l’Algérie Abdelmalek Amellou soupçonné d’être l’assassin d’Ali Mecili, a été relancé à la suite du témoignage d’un ancien colonel des services algériens réfugié en Allemagne rapporte RFI.
Rien n’indique cependant que le Gouvernement français laissera l’instruction se dérouler jusqu’au bout cette fois ci.