RDC : vers une solution face à la dépréciation de la monnaie nationale

Face à la perturbation des activités économiques suite à la pandémie du Coronavirus, la monnaie de la République Démocratique du Congo poursuit sa dépréciation sur le marché des changes par rapport à d’autres monnaies étrangères. Selon les chiffres publiés par l’Institut nationale des statistiques, cette perte des valeurs du franc congolais s’évalue à 12% en dépit des efforts déployés par les autorités congolaises pour sa stabilisation.

La monnaie congolaise a été frappée de plein fouet par la pandémie du Coronavirus; une situation qui inquiète du fait qu’un dollar américain se change désormais à 2 300 francs congolais. Ceci, sans compter son impact négatif sur le pouvoir d’achats. Présentant les stratégies pour faire face à cette situation, Déogratias Mutombo, Directeur général de la Banque centrale du Congo (BCC), a indiqué à nos confrères de Top Congo Fm, une radio émettant depuis Kinshasa, que cette dépréciation est due au problème de l’offre. Pour lui, cette institution financière est à l’œuvre pour redorer l’image de la monnaie congolaise.

« Ce qui était fait premièrement, nous avons stoppé le financement monétaire. Maintenant du cote de la demande, il n’y a aura pas de choc. Nous avons augmenté l’offre de devises sur le marché, nous avons vendu 25 millions de dollars américains.  Le problème aujourd’hui, ce n’est pas qu’il n’y a pas assez de dollars au niveau du guichet de la Banque centrale »,a indiqué Déogratias Mutombo.

le Directeur général de la Banque centrale du Congo a en outre précisé que « pour conforter l’offre de devises, nous sommes aujourd’hui autour de 80 à 90% de paiement en devises. Nous payions à peu près 40% en franc congolais et 60%. C’est un problème de l’offre », rappelant que « nous  avons connu le même choc, nous sommes capables de stabiliser la monnaie nationale parce que nous l’avons fait en 2017 ».

48 heures avant la sortie médiatique du Directeur général de la Banque centrale, lors du 41e Conseil des ministres, le Président congolais, Félix Tshisekedi, a annoncé son implication dans la stabilisation du franc congolais, exigeant également un rapport hebdomadaire des actions entreprises par le ministère des Finances et la Banque centrale en vue de mettre fin à cette dépréciation.