RDC : une ONG veut sortir 12 000 enfants des sites miniers du Katanga

Le consortium Refed Mining Artisanal s’est lancée le défi d’aider 12 000 enfant à sortir des sites miniers de la province du Katanga, en République démocratique du Congo.

La campagne de sensibilisation a été lancée vendredi 15 août, à Kalemie, afin de décourager la présence des enfants et des femmes enceintes dans les carrières minières de la province du Katanga, située dans le sud-est de la République démocratique du Congo. Au-delà de cette opération, le consortium Refed Mining Artisanal, à l’origine de cette campagne, souhaite faire sortir les 12 000 enfants qui travaillent dans les 43 mines recensées. L’organisation entend mener des actions auprès des autorités afin qu’elles prennent des mesures contre le travail des enfants dans les sites miniers.

La responsable de Refed Mining Artisanal, Bernadette Kapend Mwambu, déplore également la présence des femmes enceintes et celles qui allaitent dans les carrières minières. Elle estime que ces femmes s’exposent à des risques en travaillant dans les mines, notamment en donnant naissance à des enfants atteints de malformations. Certains ont promis de soutenir l’action de cette ONG, à l’instar du représentant du commissaire de district du Tanganyika ainsi que le chef du service genre, famille et enfant, tous deux présents au lancement de la campagne de sensibilisation dont la durée n’a pas été précisée.

De l’avis du sénateur Amiral Kabamba, les efforts fournis dans l’exploitation artisanale des minerais représentent plus d’inconvénients que d’avantages. D’après lui, seule l’exploitation industrielle des minerais peut générer des richesses.