RDC : le Sénat reporte le vote de la loi électorale, un mort à Goma

En République démocratique du Congo (RDC), le Sénat a repoussé à vendredi son vote sur le projet de réforme de la loi électorale qui a provoqué de violentes manifestations dans le pays. Jeudi calme à Kinshasa, par contre un mort est à déplorer à Goma.

Le calme est revenu en République démocratique du Congo (RDC), où le Sénat a repoussé à vendredi son vote sur le projet de réforme de la loi électorale qui a provoqué de violentes manifestations dans le pays. Malgré les contestations, notamment de l’opposition, le texte de loi a été approuvé samedi soir par la chambre basse du Parlement.

« Pour l’avenir de notre pays, nous ne pouvons pas bâcler les choses. Nous devons laisser le temps à la commission pour qu’elle mette au point cette loi afin de satisfaire tout le monde », a laissé entendre le président de la chambre haute, Leon Kengo Wa Dondo, pour justifier le report à ce vendredi 23 janvier 2015.

Ce texte de loi, s’il est voté, pourrait contraindre au report des élections prévues en 2016, à l’avantage du Président Joseph Kabila, accusé de manigances pour rester davantage au pouvoir. Ce jeudi, la capitale congolaise, Kinshasa, était relativement calme, mais des témoins ont fait état de la mort d’une femme à Goma, dans l’est du pays. La dame serait tuée lors de la dispersion d’une manifestation par les forces de l’ordre. La police a démenti avoir tiré à balles réelles.

Les organisations de défense des droits de l’Homme parlent de plus de 42 morts depuis lundi, lors de manifestations, mais le gouvernement évoque seulement douze personnes qui ont péri, dont un policier.