RDC : « Ne vous laissez pas manipuler !», lance Olive Lembe Kabila à la jeunesse

Olive Lembe Kabila est arrivée, ce matin, à Goma, la capitale du Nord-Kivu dans l’est du Congo. A la tête d’une forte délégation, elle a été accueillie avec enthousiasme par une foule bigarrée et joyeuse, scandant son nom et entonnant de nombreux chants traditionnels.

Il n’a échappé à personne que l’épouse du chef de l’Etat, Joseph Kabila, est arrivée dans cette grande ville de l’est, quatre jours seulement après la journée du 15 novembre, choisie par l’opposition pour manifester contre le calendrier électoral de la CENI. A cette occasion, des heurts ont été ça et là déplorés dans la localité.

Olive Lembe Kabila, appréciée des Congolais et d’un ordinaire discret, ce qui tranche avec le style d’autres premières dames sur le continent, en a profité pour transmettre un message à la jeunesse du Nord-Kivu. « Ne vous laissez pas manipuler !», a-t-elle lancé, ajoutant que cela ne contribuait qu’à les mettre en danger et ternir leur réputation et celle de leur ville.  

La Lucha, l’un des principaux « mouvements citoyens » de l’opposition congolaise, est en effet implantée dans la capitale du Nord-Kivu. Ses mots d’ordre y sont donc davantage suivis qu’ailleurs. Non sans excès parfois. « On voit souvent de jeunes mineurs manifester. Vu leur âge, ils n’ont rien à faire là  », s’indigne une mère de famille, gomatracienne d’origine, qui « enferme à double tour à la maison  » ces deux fils adolescents « chaque fois que les mouvements citoyens lancent un appel à la mobilisation  ».

Olive Lembe Kabila, dont la parole en public est rare, ne s’exprime que dans des occasions exceptionnelles. Manifestement, aujourd’hui en fut une. Et pour couper court à toute mauvaise interprétation – certains lui prêtent la volonté de succéder à son mari –, son entourage indique que « c’est moins l’épouse du chef de l’Etat que la mère de famille qui s’est exprimée aujourd’hui  ».