RDC : le procès de Bosco Ntaganda débute le 7 juillet

Accusé lundi par la Cour pénale internationale de « crimes ethniques » dans l’est de la République Démocratique du congo (RDC), le procès de l’ancien chef de guerre Bosco Ntaganda débutera le 7 juillet à la haye, au siège de la juridiction internationale. Agé de 41 ans, il est accusé d’avoir joué un rôle central dans les crimes ethniques commis en Ituri en 2002 et 2003. Il doit répondre de 18 chefs d’accusation de crimes contre l’humanité et crimes de guerre commis par les Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC), dont il était le chef militaire. Bosco Ntaganda est accusé d’avoir lui-même violé et réduit en esclavage sexuel des jeunes filles de moins de 15 ans.