RDC : le colonel Michel Rukunda abandonne les FARDC pour une milice

Michel Rukunda

Depuis hier soir, la nouvelle a été confirmée par l’armée congolaise. Le colonel Michel Rukunda a abandonné les rangs des Forces Armées de la RDC (FARDC) pour rejoindre ceux d’une milice, grossissant du coup le nombre des « ennemis de la RDC ».

A quand la fin du règne des groupes armés dans l’Est de la République Démocratique du Congo, pourrait-on se demander lorsqu’en pleine lutte, des officiers des FARDC doivent déserter pour passer dans les rangs ennemis. Le dernier cas en date est celui du colonel Michel Rukunda alias Makanika qui, il y a quelques jours encore, était commandant second du secteur de Walikale au Nord-Kivu, à l’Est de la RDC.

L’information a été confirmée hier soir par la haute hiérarchie des FARDC sur son compte Twitter : « Les FARDC confirment la défection du colonel Michel Rukunda, cmdt 2nd du secteur de Walikale, pour rejoindre le maquis où il aurait pris la tête d’un groupe armé identitaire connu sous le nom de « Ngumino ». Rukunda est désormais considéré comme ennemi de la RDC ». Le terrain d’opération privilégié de ce groupe armé est la région des hauts plateaux d’Uvira et de Fizi, au Sud-Kivu, que le colonel déserteur n’a pas tardé à rejoindre.

Ancien rebelle, Michel Rukunda avait auparavant dirigé la rébellion Banyamulenge des forces républicaines fédéralistes (FRF), avant d’être recruté en 2011 dans les FARDC. Mais il n’y passera finalement que huit ans avant de retourner à ses vieilles amours. Si ce genre de défection devait se multiplier, cela rendrait compliquée la tâche aux FARDC dont les stratégies seraient d’avance connues des groupes armés dont elles veulent débarrasser le Congo.