RDC : la Société civile marche en soutien au Docteur Denis Mukwege, à Bukavu

Le gouvernement congolais est appelé à assurer la protection du Docteur Denis Mukwege, victime des menaces de mort, depuis juillet dernier. Cet appel est des organisations de la Société civile, dont la Lucha, le Réveil des indignés, le Mouvement National des Survivantes, lors d’une marche de soutien organisée ce 3 septembre, dans la ville de Bukavu, dans la partie Est de la République démocratique du Congo.

Munis d’effigies où on pouvait lire « Nous exprimons notre profonde inquiétude face aux menaces que subit le Prix Nobel de la Paix le Dr Denis Mukwege », les acteurs de la Société civile de la province du Sud-Kivu, dans la façade Est de la République Démocratique du Congo, sont descendus dans la rue de la ville de Bukavu, ce 3 septembre, pour soutenir le Docteur Denis Mukwege, victime de nombreux actes d’intimidations et menaces.

Dans leur mémorandum, ces manifestants plaident pour la protection de « l’homme qui répare les femmes » ainsi que l’accompagnement de la Communauté internationale dans la promotion de la paix en République Démocratique du Congo, en particulier et dans la sous-région des Grands-lacs, en général.

« Au gouvernement, d’assurer et garantir, de toute urgence, une bonne sécurité du Dr. Denis Mukwege ainsi qu’aux autres défenseurs des droits de l’Homme engagés dans la recherche de la justice et la vérité pour une paix durable au Congo, de diligenter des enquêtes sérieuses pour identifier les auteurs de ces menaces et engager des poursuites judiciaires contre eux en tant », peut-on lire dans ce mémorandum déposé au gouvernorat de cette province.

Tout encourageant également le régime en place à s’engager dans la lutte contre les crimes et violences commis dans cette partie du pays, les marcheurs ont appelé à « mobiliser également toute la diplomatie avec le concours des Etats amis pour la création d’un Tribunal pénal international pour la RD Congo, ou à la limite, des chambres spécialisées mixtes, pour rendre justice à toutes les victimes de ces crimes commis ces dernières décennies dont ceux contenus dans le Rapport Mapping »,.

La population appelée à la vigilance  et la Communauté internationale à plus d’implication

Face aux propos haineux et au conflit intercommunautaire, qui favorisent l’insécurité dans cette province, ces acteurs de la Société civile appellent le peuple congolais à la vigilance et à la promotion de paix et de la cohabitation pacifique. « A toute la population congolaise, nous demandons de rester vigilante car les ennemis de la paix du Congo n’ont pas abandonné, et de tout mettre en œuvre pour protéger ce patrimoine congolais et mondial qu’est le Dr Denis Mukwege. De s’engager sans relâche pour l’avènement d’un Etat de droit et de la paix en évitant tous propos haineux et violents quelles que soient les provocations subies ».

Par ailleurs, ces manifestants exhortent la Communauté internationale à plus d’implication dans la protection du Dr Denis Mukwege ainsi que dans la pacification de la RDC et de la sous-région des Grands-lacs. « La communauté internationale doit accompagner le gouvernement congolais dans la protection du Dr Denis Mukwege, conjuguer encore ses efforts pour une paix durable en RD Congo et par-delà dans la sous-région des Grands-lacs africains. Cette paix qui passe inévitablement par la justice, la vérité et la réconciliation entre les peuples ».

Notons que, depuis plusieurs semaines, des voix se lèvent pour soutenir le Dr Denis Mukwege, victime des menaces de mort après avoir dénoncé les massacres des civils en République Démocratique du Congo et réclamé la mise en place d’un Tribunal pénal spécial pour le Congo.