RDC : la rougeole tue plusieurs centaines de personnes, selon l’ONU

Plusieurs centaines de personnes ont péri à cause de la rougeole dans la région du Katanga, en République démocratique du Congo (RDC), selon l’ONU.

En République démocratique du Congo (RDC), la rougeole continue de tuer en masse alors que cette maladie a été maîtrisée dans de nombreux pays du monde. Une épidémie de rougeole dans la région du Katanga a au total tué 315 personnes et au moins 20 000 malades ont déjà été recensés, a annoncé l’ONU, ce mercredi 12 août 2015.

Plusieurs centaines de décès supplémentaires dus à la maladie n’ont sans doute pas été enregistrés, en raison des difficultés à atteindre certaines zones touchées, a précisé le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) de l’ONU, dans un projet de rapport sur cette épidémie, la plus grave dans la région depuis 2010-2011. Selon ce rapport, « l’épidémie de rougeole dans la province du Katanga ne fait qu’empirer et gagner du terrain ». L’OCHA estime également que plus de 2,4 millions de dollars (2,1 millions d’euros) sont nécessaires pour organiser une campagne de vaccination et traiter les personnes déjà infectées.

Cette situation n’étonne guère Médecins sans frontières (MSF), qui affirme que le taux de mortalité de la rougeole, un virus très contagieux, est faible dans les pays développés mais il peut atteindre 20% dans les pays les plus pauvres. Or selon l’ONU, la RDC est classée 186e sur 187 pays pour ce qui est de l’accès à la santé. D’après une étude de la revue scientifique BMC Infectious Diseases, l’épidémie de 2010-2011 dans cette région du sud-est de la RDC avait fait quelque 1 085 morts sur 77 000 malades recensés !