RDC : la coupure d’un câble électrique cause la mort d’au moins 26 personnes dans un marché à Kinshasa


Lecture 2 min.
Marché à Kinshasa
Marché à Kinshasa

Au moins 26 personnes sont mortes, ce mercredi 2 février, à la suite d’un détachement d’un câble électrique de haute tension au marché Matadi-Kibala, dans la commune de Mont-Ngafula, dans la partie ouest de Kinshasa.

Selon les témoins, la coupure de ce câble électrique de haute tension de la Société nationale d’électricité (SNEL) est intervenue après une pluie qui s’est abattue sur la ville de Kinshasa, ce matin. Le premier bilan provisoire fait état d’au moins 26 personnes mortes. D’après Lyly Tambwe, commandant de la police district de Mont-Ngafula, cité par les médias de la place, « la majorité de victimes sont des femmes-vendeuses de ce marché ».

Les corps des victimes ont été acheminés dans les structures sanitaires environnantes. Les autorités urbaines sont descendues sur le lieu du drame pour s’enquérir de la situation. « 26 morts, 24 femmes, 2 hommes et 2 blessés graves », a précisé le ministre de la Communication et des Médias, Patrick Muyaya, après sa décente sur les lieux.

Ce drame intervient après que le Président congolais Félix Tshisekedi a donné l’instruction de mettre en place une équipe de travail chargée de réaliser une étude de faisabilité en vue de construire un centre logistique à Matadi-Kibala pour faire le stockage et la commercialisation des produits agricoles. En effet, l’instruction du Président congolais faisait suite à la menace qui pèse sur ce marché, avec entre autres, la présence de câbles à haute tension.

Notons que ce drame relance le débat sur le laxisme observé dans la gestion du réseau électrique en République Démocratique du Congo.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter