RDC : Joseph Kabila en tête dans trois circonscriptions de l’Est

Selon les résultats de trois circonscriptions rapportés par l’Agence France Presse, le Président sortant arrive en tête de la présidentielle dans l’Est de la République démocratique du Congo. Avec plus de 85% des suffrages, Joseph Kabila écrase deux de ses Vice-présidents : Azarias Ruberwa et Jean-Pierre Bemba.

Joseph Kabila serait en tête de la présidentielle dans trois des 62 circonscriptions de la République démocratique du Congo. L’information, rapportée par l’Agence France Presse, indique que le Président sortant a recueilli 87,7% des suffrages à Goma, Beni et Kindu. Deux de ses Vice-présidents, les ex-rebelles Azarias Ruberwa (Rassemblement Congolais pour la Démocratie, RCD) et Jean-Pierre Bemba (Mouvement de Libération du Congo, MLC), arrivent loin derrière avec respectivement 2,8% et 1% des voix.

« Depuis lundi, nous sommes dans la deuxième phase du processus, qui consiste à ce que les circonscriptions affichent leurs résultats, comme le prévoit la loi. La CEI (Commission électorale indépendante, ndlr) ne publiera pour sa part aucun résultat national provisoire avant le 20 août », explique une source de la CEI contactée par Afrik. Il faudra donc attendre que les centres de compilations donnent leurs chiffres pour dresser une tendance. Car Joseph Kabila a brillé dans trois circonscriptions de l’Est de l’immense pays, une zone qui lui était largement acquise.

Appel religieux contre la spéculation

L’Agence France Presse indiquait que, ce mardi matin, les centres de compilation de l’Ouest, plutôt pro-Jean-Pierre Bemba, n’avaient pas publié de chiffres. Il semblerait d’ailleurs que ceux de Goma, Beni et Kindu soient les seuls définitifs. Mais notre source de la CEI souligne : « Nous attendons le rapport de la commission chargée du déroulement du scrutin pour savoir combien de circonscriptions ont terminé le dépouillement. S’exprimer avant de l’avoir reçu serait pure spéculation ».

Et des spéculations, il y en a déjà, bien que les opérations de dépouillement, qui souffriraient de problèmes logistiques et d’une lourdeur procédurale, soient loin d’être terminées. Selon Le Palmarès des « pseudo-résultats [sont] annoncés par certains médias, notamment les chaînes de télévisions privées acquises à Joseph Kabila et Jean-Pierre Bemba ». D’après l’Agence France Presse, différentes confessions religieuses, excepté l’église catholique qui n’aurait pas été appelée pour cette initiative, ont d’ailleurs signé une déclaration appelant les Congolais à « ne pas se laisser manipuler par toute sorte d’intoxication ».