RDC : embuscade des rebelles ougandais, 5 morts

Cinq personnes ont été tuées dans une embuscade tendue par des rebelles ougandais des Forces Démocratiques Alliées (ADF), dans l’Est de la RDC.

Recrudescence de la violence en RDC où cnq personnes ont trouvé la mort dans une embuscade tendue, samedi matin, par des rebelles ougandais des Forces Démocratiques Alliées (ADF) dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC). C’est ce qu’a appris l’agence Anadolu d’une organisation de la société civile locale.

Le site, qui reprend le rapport publié par l’ONG Centre d’étude pour la promotion de la paix et des droits de l’Homme (CEPADHO), dans son bulletin d’informations de samedi, indique que l’embuscade a visé un véhicule de l’Institut Congolais pour la conservation de la Nature, ICCN, dans la localité de Linzo-sisene, près d’Eringeti, dans l’Est de la RDC.

« Huit personnes ont également été blessées parmi lesquelles des civils et des agents de la réserve de faune (…). Tout en soutenant les opérations Usalama (paix), lancées le 13 janvier dernier par les Forces Armées de la RDC contre les rebelles ADF, nous invitons le commandement de l’armée Congolaise à sécuriser ses arrières et à veiller à la protection de civils, de villages, des agglomérations et des axes routiers », a indique Omar Kavotha, responsable de cette ONG, soulignant que les attaques récurrentes des rebelles sont en guise de représailles à la traque que mène l’armée gouvernementale.

Bienfait Bin Baraka, président de la société civile de Kainama, une localité proche du lieu de l’attaque, a précisé à Anadolu que les personnes blessées ont été évacuées à l’hôpital général de référence d’Eringeti, précisant que « les militaires de l’armée Congolaise » traquaient les rebelles dans la forêt qui borde la route où l’embuscade a été tendue.

Depuis 1995, les rebelles ADF, hostiles au régime du Président ougandais, Yoweri Museveni, se sont retranchés dans l’Est de la RDC où ils multiplient les attaques aussi bien contre les civils que les militaires.