RDC : 100 à 200 morts dans l’accident de train, l’Etat dément

La Croix-Rouge congolaise a affirmé, ce lundi, avoir inhumé entre 100 et 200 corps, après la catastrophe ferroviaire qui a touché la RDC, la semaine dernière dans la province du Katanga, au sud du pays. L’information est démentie par le gouvernement. Un train de marchandises s’était renversé, avec à son bord, des centaines de clandestins.

Les chiffres donnés à l’AFP, par un responsable de la Croix-Rouge congolaise ont été fermement démentis par le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, qui a évoqué des propos « mensongers ». Le président de la Croix-Rouge congolaise pour le Katanga, province du sud du pays, Bondo Mitonga, a donné une estimation entre 100 et 200 morts. Il n’a pas voulu entrer dans la polémique, ce lundi.

« Qui dirige le pays, un petit responsable de la Croix-Rouge ? »

« On n’a pas eu d’autre choix que de les enterrer dans des fosses communes. On a creusé au moins sept fosses. Dans chaque fosse il y a entre 15 et 30 personnes », a indiqué Bondo Mitonga. Le porte-parole du gouvernement congolais a alors réagi à ces propos, les qualifiant de « mensonge » de la part de « gens qui veulent se rendre intéressants ».

« On a 74 morts et 164 blessés, le ministre (de la Santé, Félix Kabange) était sur place », samedi dernier, a ajouté Lambert Mende qui poursuit : « qui dirige le pays, un petit responsable de la Croix-Rouge ? ». Bondo Mitonga n’a pas voulu entrer dans la polémique. Il précise que l’état des corps retrouvés, déchiquetés, en lambeaux pour certains, ne leur a pas permis de donner une sépulture individuelle à chaque passager.