Ramtane Lamamra pointe ce qui « éloigne le Maroc de l’Algérie et de son peuple »


Lecture 2 min.
Ramtane Lamamra, ministre algérien des Affaires étrangères
Ramtane Lamamra, ministre algérien des Affaires étrangères

L’opportunité du 8ème séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique, en Algérie, a été saisie par le chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra, pour tirer sur l’alliance et la coopération militaire entre le Maroc et Israël.

En marge du 8ème séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique, qui se tient à Oran, en Algérie, du 2 au 4 décembre, le chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra, a fustigé, sans mettre de gants, l’alliance et la coopération militaire entre le Maroc et Israël, avec notamment le royaume qui continue d’être doté par l’Etat hébreu en armement de dernière génération.

Faisant le corolaire entre la situation du Sahara Occidental et celle de la Palestine, Ramtane Lamamra estime que « l’alliance militaire maroco-israélienne reflète la jonction de deux expansionnismes territoriaux mus par la négation de l’existence même de leurs victimes spoliées de leurs droits nationaux inaliénables ».

Dans une sortie reprise par le journal Crésus, le ministre algérien des Affaires étrangères, dénonçant que « l’égarement des autorités marocaines met en évidence une poussée sans précédent d’un hégémonisme israélien rampant », met en garde sur les incidences négatives de cette coopération, notamment militaire, entre le royaume chérifien et l’Etat hébreu.

Alertant que chaque palier franchi par les autorités marocaines dans le cadre de « cette alliance militaire malsaine les éloigne d’autant de l’Algérie et de son peuple », Ramtane Lamamra a fustigé que la « monodiplomatie marocaine », qu’il qualifie de « figée sur le Sahara Occidental et fixée sur l’Algérie ne conçoit pas que la diplomatie algérienne soit si multidimensionnelle, multifonctionnelle au service d’objectifs nobles multiples ».

Les autorités algériennes restent convaincues que « dès lors qu’il s’agit de la visite du ministre israélien de la Défense au Maroc, c’est l’Algérie qui est visée ». Alger accuse que « les ennemis se mobilisent de plus en plus pour porter atteinte à l’Algérie. Aujourd’hui, les choses sont claires avec la visite du ministre de la Défense au Maroc, après celle effectuée par le ministre des Affaires étrangères ».

A lire : Lamamra accuse le Maroc de « comploter » contre l’Algérie

Avatar photo
Je suis passionné de l’actualité autour des pays d’Afrique du Nord ainsi que leurs relations avec des États de l’Union Européenne.
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter