Ramadan en Afrique : les musulmans prêts à observer un mois saint

Près d’un mois durant, les musulmans de la diaspora, ceux d’Afrique en particulier, vont observer le jeûne. Le Ramadan correspond au neuvième mois du calendrier musulman lunaire, se situant entre le mois de Châabane et le mois de Chawal. Le jeûne du mois de Ramadan est l’un des cinq piliers de la religion musulmane.

Durant ce mois sacré de Ramadan, tous les musulmans pratiquants doivent s’abstenir de nourriture et se priver de boissons ainsi que de tout acte physique (sexuel). Et ce, de l’aube jusqu’au crépuscule. Cependant, les personnes malades, âgées et les enfants n’ayant pas atteint l’âge de la puberté, ne sont pas obligés de jeûner durant ce mois de Ramadan.
Ce mois est donc l’occasion, pour tous les musulmans, de se purifier moralement et d’étendre leur dévotion à Allah. C’est également une chance pour tous les fidèles d’aider les plus pauvres et de méditer sur la question de la faim. Par ailleurs, ce mois de Ramadan a plus de valeur que les autres mois, et les prières qu’on y fait ont davantage de valeur que celles qu’on a l’habitude de faire tout le long de l’année.
Cette valeur qu’on attribue au mois de Ramadan est également due à une nuit particulière dite sacrée : Laylat El Qadr. Durant cette nuit qui se situe dans les dix derniers jours du mois de ramadan, le Saint Coran a été récité au Prophète Mohamed. Cette nuit représente pour les musulmans des moments de prières (Tarawih) et de souhaits invoqués à Allah. Dans le Saint Coran, il est dit que cette nuit du Ramadan vaut mieux que mille mois.
L’Afrique dans son ensemble prépare ce mois de Ramadan qui représente 28 à 30 jours de luttes contres les désirs de l’être humain. Durant ce mois, il ne s’agit pas seulement de s’abstenir de boisson, de nourriture, de cigarettes, entre autres denrées, du lever du soleil au coucher du soleil. Plutôt d’une privation totale et d’une acceptation de cette diète. Le mot Ramadan vient de la langue arabe: Ramida, signifiant une sécheresse et une chaleur intenses. Le Ramadan pour le musulman représente le cinquième pilier de l’islam. La fin du mois sacré de Ramadan a lieu un jour de fêtes et de célébration, qu’on appelle Aïd El Fitr.