Ramadan 1427 de l’Hégire : c’est parti!

Le mois le plus important du calendrier musulman débute, avec son cortège de privations, de discipline et de réjouissances. Aperçu depuis Rabat, capitale du Royaume du Maroc.

Affluence encore plus forte qu’à l’accoutumée samedi 23 septembre dans les souks des médinas de Rabat et de Salé, la ville jumelle de la capitale du Royaume alaouite. Les clients se pressent devant les pâtissiers et les vendeurs de crèpes : il s’agit déjà de faire des provisions pour les longues soirées de Ramadan, et en particulier pour la première, celle de dimanche 24, quand toute la famille sera réunie pour rompre le jeûne… « C’est bien la religion, ça permet aussi de resserrer les liens de famille, nous tous les frères de mon père et mes cousins seront là ce soir… » commente Mehdi, 23 ans, tanneur.

Les jeunes Rabatis ont faim…

Quelques jeunes rabatis croisés sur l’esplanade de la Kasbah des Oudaïas, ce dimanche vers 17h00, précisent en riant que ce soir, non, ils n’attendront pas ici le coucher du soleil, mais qu’ils rentreront plus tôt à la maison, pour ne pas manquer le début du dîner, la harira, la soupe traditionnelle qui ouvre le festin nocturne.

Ils ont faim, en ce premier jour du jeûne musulman, mais ils réagissent différemment à cette sensation : « Moi je ne m’aperçois même pas que je n’ai pas mangé, j’ai pas arrêté de bosser, je n’ai même pas eu faim », dit Youssef, 17 ans. Karim n’est pas de cet avis : « Moi j’ai faim, mais justement c’est mieux, si je n’avais pas faim, je n’aurais pas de mérite à faire cet effort pour Dieu! »… Mohamed les réconcilie : « De toute façon, même si tu as faim, tu n’as qu’à songer à toutes les bonnes choses que tu vas dévorer ce soir, ça suffit à calmer ton estomac! »

Jusqu’au 24 octobre, date de l’Aïd El Fitr

Le Maroc est un pays très majoritairement musulman, dont le Roi est Commandeur des Croyants, et donne l’exemple du strict respect des commandements de l’Islam. Or le Ramadan est l’un des cinq piliers fondateurs de l’Islam. Cette période de jeûne obligatoire (sawn en arabe) dure toute la longueur du neuvième mois lunaire. Commencée cette année le 24 septembre, elle se poursuivra jusqu’au 23 octobre, couronnée le mardi 24 octobre par la fête de l’Aïd El Fitr.

Le jeûne alimentaire n’est qu’une des composantes des restrictions que s’impose le musulman pratiquant : il devra également s’abstenir de fumer et n’avoir pas de relations sexuelles entre le lever et le coucher du soleil, ni aucune relation sexuelle, même nocturne, en dehors du mariage. Il lui sera également interdit de jurer, de dire du mal d’autrui, de se mettre en colère ou même de respirer du parfum. Il s’agit d’une démarche de purification intellectuelle et physique, elle doit tourner le croyant vers autrui, avec abnégation, générosité, don de soi. Cette ascèse doit permettre de se dépasser pour faire le bien, échapper à ses vices et à son égoïsme…

Bon Ramadan à nos lecteurs musulmans!

En ce premier jour du Ramadan, vécu sous le soleil fraternel de Rabat, souhaitons donc un Bon Ramadan à tous nos lecteurs musulmans!