Qui est Swelia Da Silva Antonio ?

Swelia Da Silva Antonio

D’origine angolaise, Swelia Da Silva Antonio a été couronnée Miss Supranational des Pays-Bas 2020, lors de la finale du concours en ligne de « 12 mois de beauté », qui s’est tenue le 8 novembre dernier à Amsterdam. La star de 23 ans de La Haye a battu cinq autres finalistes pour le titre et le droit de représenter les Pays-Bas à la prochaine édition de Miss Supranational.

« Je m’appelle Swelia Da Silva Antonio. J’ai actuellement 23 ans et je vis à La Haye, au Pays-Bas. Mes parents ont trois enfants, dont je suis la seule fille. À l’âge de 2 ans, ma famille et moi avons déménagé d’Angola aux Pays-Bas. Mon identité a toujours joué un grand rôle dans ma vie. Je me vois comme un être curieux, ouvert à de nouvelles choses et très disposé à apprendre et à s’améliorer », a-t-elle expliqué, dans un entretien à misshollandnow.

« Depuis que j’ai obtenu mon baccalauréat, je peux être qualifiée de professionnelle européenne. Après une pause, j’ai hâte d’obtenir mon diplôme de Master en administration publique, gouvernance de la migration et de la diversité », ajoute-t-elle.

En grandissant, le terme « Miss » était souvent utilisée comme un compliment affectueux par ses amis et sa famille à son égard. En effet, dans la culture angolaise, les reines de beauté des concours sont considérées comme compétentes et dignes représentantes de leur pays. De leur peuple et de leur société…

« En 2017, je suis allée au casting de Miss Africa Pays-Bas où j’ai été sélectionné. Cependant, je n’ai pas pu participer. Quand je suis revenue, j’ai décidé de finir d’abord mes études. Ce n’est qu’en 2019 que j’ai postulé pour cette saison de Miss Supermodel World Wide Pays-Bas. Bref, le voyage de 6 mois a été une véritable leçon récompensée par le titre de 1ère dauphine. J’ai commencé la saison 2020 à « 12 mois de beauté » peu de temps après cet accomplissement », a déclaré la belle Angolaise à la peau d’ébène.

À l’origine, la devise de vie de Swelia Da Silva Antonio est « para frente e o caminho », qui se traduit par « la voie à suivre ». « Pour moi, c’est un rappel que quoi qu’il arrive, la vie continuera toujours. Ma maman, une femme extraordinaire, a beaucoup contribué à mon éducation et façonné mon être », a-t-elle souligné. « Spirituellement, je travaille pour apprendre à me connaître dans tous les différents aspects de la vie et je veux me concentrer davantage sur ma foi en Dieu », conclut-elle.