Quand un sénateur français regrette Mouammar Kadhafi


Lecture 2 min.
arton34297

Incroyable mais vrai ! C’est un sénateur français de l’UMP qui « pleure à chaudes larmes » l’absence de l’ex-Président libyen, Mouammar Kadhafi. Pour Philippe Marini, au moins Kadhafi parvenait à bloquer les migrants, évitant que leurs embarcations ne viennent échouer sur les côtes européennes et multiplier les cas « Lampedusa ».

Le président de la commission des finances du Sénat, Philippe Marini, qui a regretté« la poigne de fer » de l’ex-dirigeant libyen, Mouammar Kadhafi, a reçu le feu des projecteurs. Il a effectué cette sortie en rapport les nombreuses personnes mortes au large de Lampedusa. Le sénateur y regrette explicitement le Colonel Kadhafi, qui, avec sa poigne de fer, contrôlait l’immigration du continent africain vers l’Europe.

Le sénateur est d’avis que « chacun est rempli de compassion face à leur (migrants) malheur. Mais d’où viennent-ils ? Des côtes africaines où il n’y a plus d’Etat, il n’y a plus que des bandes, souvent islamistes, qui font leurs affaires sur leur dos (…) », a lancé le sénateur. En effet, depuis la mort de Mouammar Kadhafi, une bonne partie de côtes africaines, notamment celle de la Libye, sont devenues poreuses. La Libye est aujourd’hui devenue un point de départ des migrants vers l’Europe. Ce que fustige le sénateur. Une accusation indirecte de cette personnalité de l’UMP à l’encontre de la communauté internationale qui a décidé de mettre fin aux jours du Colonel Kadhafi. Ce qui a été à l’origine de la multiplication des accidents similaires à celui de Lampedusa qui a fait plus de 300 morts. Aujourd’hui, les embarcations clandestines en provenance de la Libye ayant comme destination l’Europe se comptent pas centaines, voire par milliers, au point d’inquiéter tous les chefs d’Etats européens. Des bateaux remplis d’individus qui ne savent pas où donner de la tête. Sauf que le sénateur Philippe Marini est conscient qu’« On ne peut pas accueillir sans limite des personnes déboussolées que l’Europe ne peut pas intégrer ».

Une sortie qui, même si elle est vraie, suscite les commentaires le plus fous. Toutefois, les avis sur la sortie du sénateur sont partagés.

Avatar photo
Je suis passionné de l’actualité autour des pays d’Afrique du Nord ainsi que leurs relations avec des États de l’Union Européenne.
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter