Publibook, ou l’édition à compte d’auteur sur la toile

Afrik.com accueille un nouveau partenaire. Publibook publie en ligne et sur papier, tous les livres qui lui sont proposés, moyennant finances. L’entreprise souhaite utiliser ce nouvel accord pour se faire connaître des auteurs africains.

Afrik.com salue l’arrivée d’un nouveau partenaire. L’entreprise française d’édition en ligne Publibook, qui publie de nombreux ouvrages français, désire ouvrir sa librairie à la littérature africaine. Une collection conjointe avec afrik.com devrait bientôt voir le jour. La nouvelle version de ce site français, mise en ligne au début du mois d’octobre, offre à tous les écrivains la possibilité de publier leurs oeuvres. Les barrières sont peu nombreuses, seule l’illégalité est refusée, et tous les styles sont les bienvenus.

Cette initiative qui souhaite donner un public à chaque auteur a germé dans l’esprit de quatre amis, tous  » férus de littérature « , avoue l’un d’entre eux. Jacques Boucher, Amaury Hemar, Eric Nebot et Olivier Petot ont eu, il y a dix ans, l’idée de construire un café littéraire un peu particulier,  » où l’on pourrait faire imprimer des livres à l’unité « , explique M.Nebot.

Avec l’évolution des techniques et  » l’apparition de l’imprimerie numérique qui facilite la publication, nous nous sommes naturellement tournés vers Internet « , poursuit-il. De plus, ils se sont également rendu compte que 10 % des Français écrivent alors que très peu sont publié. Tous ces écrivains inconnus représentent un potentiel de 6 millions de personnes, qui trouveront peut-être leur bonheur sur le web.

Editeur pour tous

L’édition que propose Publibook est une édition à compte d’auteur, cela signifie que l’écrivain doit, en quelque sorte, payer le droit d’être sur la toile. Pour un abonnement de 490 francs par an, au minimum pendant deux ans, les auteurs ont une page personnelle à leur disposition, en plus de la publication de leur livre. Ils peuvent l’utiliser pour discuter directement avec leurs lecteurs et consulter les résultats de leurs ventes.

Pour ces quatre fous de littérature, Publibook est  » un moyen simple de promouvoir les talents restés dans l’ombre « , ajoute Eric Nebot. Cette nouvelle mutation de l’édition permet également à des auteurs résidant à l’étranger de toucher le lectorat français. Eric Nebot donne l’exemple de Jeanne Cordelier. Cette romancière, publiée dans de grandes maisons françaises telle que Stock, est désormais domiciliée en Ethiopie. Les démarches d’édition étant complexe, elle a préféré publier son livre sur Publibook.