Projet de création d’une banque verte au Niger

Le Premier ministre nigérien, Seini Oumarou a annoncé la création prochaine d’une banque verte pour venir en appui à l’ensemble des acteurs du monde rural.

Evoquant les difficultés que vivent les paysans et les éleveurs nigériens, M. Oumarou a indiqué que « le suivi de la santé animale et la structuration des circuits de commercialisation des produits agricoles constituent dans un pays comme le Niger des préoccupations majeures ».

Selon M. Oumarou, le défi de la production et du rendement est énorme pour le Niger où les petites exploitations familiales représentent plus de 84% des unités de production et contribuent à hauteur de 40% à la formation du Produit intérieur brut.

« Les pays comme le nôtre doivent abandonner le système désormais obsolète de l’exploitation familiale traditionnelle au profit des fermes agricoles modernes pour la promotion d’une agriculture diversifiée et compétitive, capable d’assurer d’une part la souveraineté alimentaire, d’autre part, d’améliorer de manière substantielle les revenus des producteurs ruraux, tout en agissant sensiblement sur la balance commerciale », a-t-il indiqué.

Le Premier ministre nigérien a, en outre, souligné que le gouvernement procédera dans le cadre du collectif budgétaire, à une inscription de 5 milliards de francs CFA en vue de mettre très rapidement en place, une structure chargée du contrôle de la qualité des engrais qui seront mis à la disposition des paysans.