Procès de Pistorius : le procureur veut une « condamnation pour meurtre »

Le procureur Gerrie Nel a requis jeudi, lors de son réquisitoire final, une « condamnation pour meurtre » contre l’athlète sud-africain Oscar Pistorius. La défense va prendre la parole pour la dernière fois ce vendredi.

L’épilogue est proche dans le procès du sprinteur paralympique sud-africain Oscar Pistorius. A l’issue d’un long réquisitoire de presque cinq heure, le procureur Gerrie Nel a, sans surprise, requis jeudi une « condamnation pour meurtre » à l’encontre d’Oscar Pistorius. « Notre réquisition est que l’accusé doit être condamné pour meurtre », a déclaré Gerrie Nel en conclusion de son argumentation.

L’athlète sud-africain soutient avoir tué sa petite amie, Reeva Steenkamp, par accident. Il l’aurait prise pour un cambrioleur, la nuit de la Saint Valentin 2013. Mais en conclusion de son argumentation, Gerrie Nel a indiqué que le champion paralympique « ne peut pas échapper à une condamnation pour meurtre ». Le procureur reste persuadé qu’Oscar Pistorius « s’est décidé » à tuer Reeva Steekamp quand il a chargé son arme, après une violente dispute. Il s’agit donc, selon lui, d’un meurtre avec préméditation. Dans son réquisitoire final, le procureur a mis en lumière 13 incongruités dans la défense de l’accusé.

Ce vendredi, c’est au tour de la défense de prendre la parole pour une dernière fois. Mais ce n’est ni l’accusé ni son avocat qui auront le dernier mot puisque le procureur reprendra la parole après la plaidoirie de la défense, quitte à jouer les prolongations. Oscar Pistorius risque une peine incompressible de 25 ans de prison s’est il reconnu coupable d’assassinat.