Présidentielle Mali : IBK félicité, fin du suspense ?

C’est ce jeudi en principe, que le ministre de l’Administration territoriale, le colonel Moussa Sinko Coulibaly devrait annoncer les résultats provisoires du premier tour de l’élection présidentielle du 28 juillet. Entre-temps à Bamako, la guerre des chiffres continue. Face à une victoire annoncée d’Ibrahim Boubacar Kéita, les partisans de Soumaila Cissé dénoncent une manipulation des chiffres. Une démarche rejetée par une partie de la classe politique malienne qui demande le respect du choix des Maliens

(De notre correspondant à Bamako)

Y aura-t-il un second tour de l’élection présidentielle au Mali ? En tous les cas, le suspense va prendre fin dans quelques heures. Le colonel Moussa Sinko Coulibaly devrait annoncer les résultats provisoires du premier tour de l’élection présidentielle, ce jeudi. Déjà le ministre a annoncé les couleurs le lundi, en soutenant une probable victoire de l’ancien Premier ministre Ibrahim Boubacar Kéita. « Si les tendances actuelles se confirment, il n’y aura pas de second tour », avait déclaré le ministre Sinko Coulibaly devant une centaine de journalistes.
Cette déclaration a fait monter l’adrénaline au QG des partis membres du FDR (Front Uni pour la sauvegarde de la démocratie). A l’Union pour la République et la Démocratie de Soumaila Cissé, on rejette cette victoire annoncée d’IBK. Mercredi, réunis au palais de la culture de Bamako, les jeunes de L’URD ont demandé la démission pure et simple du ministre de l’Administration territoriale. Madou Diallo, responsable de la jeunesse de l’URD, estime qu’il est impartial dans sa démarche.

Soumaila Cissé isolé

Mais cette attitude frondeuse de Soumaila Cissé et de ses partisans a du mal à passer chez une partie de la classe politique malienne. En effet, les candidats Racine Seydou Thiam du CAP, Yeah Samaké du PACP, Sibiri Koumaré de Sira Mali et Moussa Mara de Yelèma, ont, dans un communiqué lu sur les antennes de la radio nationale, appelé au respect du choix des électeurs maliens.
Mountaga Tall, président du CNID par ailleurs député à l’Assemblée nationale, a même félicité Ibrahim Boubacar Kéita pour sa victoire annoncée. Il en est de même pour l’ancien Premier ministre, Ag Amani, qui s’est rendu au domicile d’IBK. Cela, afin de le congratuler. En tous les cas, les Maliens et la Communauté internationale seront sans aucun doute situés, ce jeudi, sur l’issue du premier tour de la Présidentielle.