Présidentielle en Guinée : trois candidats saisissent la Cour constitutionnelle

En Guinée, trois des huit candidats à la Présidentielle ont déposé, ce lundi,un recours contre les résultats du premier tour du scrutin devant la Cour constitutionnelle.

A l’approche de la proclamation des résultats du premier tour de la Présidentielle en Guinée, la tension monte. Trois des huit candidat à l’élection ont déposé, ce lundi 26 octobre 2015, un recours contre les résultats du scrutin auprès de la Cour constitutionnelle.

Ces trois candidats sont Faya Millimono du Bloc Libéral (BL), Papa Koly Kourouma de Génération pour la réconciliation, l’unité et la prospérité (Grup) et de Lansana Kouyaté, du Parti de l’espoir pour le développement national (PEDN). Lors du premier tour de la Présidentielle, ils sont arrivés respectivement 4ème, 5ème et 6ème, avec un peu plus d’1% des voix chacun.

Désormais, ils devront s’armer de patience puisque leurs recours vont être déposés aux autres candidats qui auront deux jours pour les étudier s’ils le veulent et les retourner au greffe de la Cour constitutionnelle. Cette dernière va ensuite statuer sur les différents recours.

Cela peut s’étendre sur toute la semaine qui vient de s’ouvrir pour se terminer vendredi, indique le secrétaire général de la Cour qui estime que si « le calendrier était respecté, la Cour pourrait ouvrir l’audience publique et donner les résultats définitifs le lundi 2 novembre 2015 ».

Dès le lendemain du scrutin, les sept adversaires du Président sortant Alpha Condé ont dénoncé une « mascarade » et refusé par avance d’en reconnaître les résultats. En revanche, le chef de l’opposition Cellou Dalein Diallo, arrivé deuxième avec 31,44% des voix, a prévenu qu’il ne saisirait pas la Cour constitutionnelle, dont il remet en doute l’indépendance.

Le 2 novembre prochain, les Guinéens auront les yeux rivés sur la Cour constitutionnelle qui proclamera les résultats de ce premier tour de la Présidentielle. En attendant, l’opposition demeure toujours autant divisée.