Présidentielle en Guinée : 24 candidats pour un fauteuil

Ils sont maintenant connus. Le président de la Cour suprême de Guinée a rendu publique, lundi soir, la liste définitive des candidats à la présidentielle du 27 juin prochain. Vingt-quatre candidats dont une femme ont été retenus sur la quarantaine de postulants. Parmi eux, Alpha Condé, Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré et Lansana Kouyaté qui, dans le pays, font figure de favoris.

Notre correspondant en Guinée

Vint-quatre candidats[[1- Pr. Alpha Condé (RPG)
2- Sidya Touré (UFR)
3- Cellou Dalein Diallo (UFDG)
4- Jean Marc Telliano (RDIG)
5- François Lounceny Fall (FUDEC)
6- Elhadj Mamadou Sylla (UDG)
7- Mamadou Diawara (PTS)
8- Ibrahima Kassory Fofana (GPT)
9- Bouna Keita (RGP)
10- Ibrahima Abe Sylla (NGR)
11- Boubacar Barry (PNR)
12- Dr M’bemba Traoré (PDU)
13- Dr Ousmane Kaba (PLUS)
14- Abraham Bouré (RGUD).
15- Ousmane Bah (UPR)
16- Saran Daraba Kaba (CDP)
17- Fodé Mohamed Soumah (GECI)
18- Boubacar Bah (ADPG)
19- Lansana Kouyaté (PEDN)
20- Mamadou Baadiko Bah (UFD)
21- Aboubacar Somparé (PUP)
22- Papa Koly Kouroumah (RDR)
23- Alpha Ibrahima Keïra (PR)
24- Joseph Bangoura (UDIG)]] sont en compétition pour l’élection présidentielle du 27 juin prochain, en Guinée. Leur liste a été dévoilée lundi soir par le président de la Cour suprême. Parmi ceux qui sont connus du grand public, figurent François Lonceny Fall du Front Uni pour le Développement et le Changement (FUDEC); Sidya Touré de l’Union des Forces Républicaines (UFR); Alpha Condé du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG); Lansana Kouyaté du Parti de l’Espoir pour le Développement National (PEDN); Cellou Dalein Diallo de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG); Ousmane Bah de l’Union pour le Progrès et le Renouveau (UPR); Saran Daraba de la Convention Démocratique Panafricaine (CDP); Aboubacar Somparé du Parti de l’Unité et du Progrès (PUP), ex parti au pouvoir. Les 16 autres sont peu connus.

Quarante prétendants avaient déposé leurs dossiers. Parmi ceux dont les candidatures ont été rejetées, il y a Mohamed Touré (fils ainé du premier président guinéen, Ahmed Sékou Touré) candidat du Parti Démocratique de Guinée (PDG, ex-parti unique). On lui reproche de n’avoir pas déposé le récépissé du cautionnement fixé à 400 millions de francs guinéens.

Quelques favoris se profilent déjà

A ce jour, en l’absence d’un institut de sondage en Guinée, il est difficile de se prononcer avec précision sur les favoris. Toutefois, au regard de certains faits politiques (résultats des scrutins précédents, capacité de mobilisation…), l’opinion publique considère certains comme tels. Parmi eux se trouve, en premier lieu, le Pr. Alpha Condé, du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), le doyen des leaders politiques et l’opposant historique du général Lansana Conté. L’essentiel de son électorat est en Haute Guinée (sa région d’origine), dans une moindre mesure en Guinée Forestière. Pour n’avoir jamais composé avec le régime du défunt président Lansana Conté, il est considéré par de nombreux Guinéens comme l’un des candidats les plus intègres et les plus propres. Mais ses adversaires évoquent régulièrement son manque d’expérience dans la gestion des affaires de l’Etat.

Après lui vient Cellou Dalein Diallo, de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG). Il a occupé différents postes de responsabilités dans l’administration Conté pendant onze ans, dont celui de premier ministre. Il a la réputation d’être un technocrate bon gestionnaire. Son électorat est principalement basé en Moyenne Guinée, d’où il est originaire. Cependant, Cellou Dalein Diallo doit faire face aux soupçons de détournement qui pèsent sur lui.

Selon une opinion largement répandue, Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo sont les deux qui pourraient s’affronter au deuxième tour de l’élection présidentielle à venir. Mais rien n’est joué. Sidya Touré et Lansana Kouyaté sont, pour d’autres, capables de créer la surprise