Présidentielle en Algérie : Abdelmadjid Tebboune remporte les élections, les contestations se poursuivent

Adelemadjid Tebboune, nouveau Président d'Aalgérie

Le candidat Abdelmadjid Tebboune remporte, dans la confusion, l’élection présidentielle du12 décembre 2019, au premier tour. Une journée ponctuée par un taux d’abstention record avec une participation de seulement 39,93% des électeurs. Le Hirak avait appelé les citoyens à un boycott général des élections. Pour les contestataires, ce scrutin n’est qu’une manœuvre du régime actuel pour s’éterniser au pouvoir.

Le jeudi 12 décembre, comme c’est maintenant une habitude depuis quelques mois, les membres du mouvement Hirak se sont rassemblés dans les rues pour protester contre la tenue du scrutin. Depuis sa création en février 2019, ce mouvement a manifesté pendant 43 vendredis d’affilés. La proclamation du résultat n’ébranle en rien la volonté des manifestants de dissoudre le système politique en place. Ils comptent poursuivre les manifestations pour s’opposer à la victoire du candidat Abdelmadjid Tebboune. A Alger, des slogans sont scandés de part et d’autre pour dénoncer une élection truquée.

Les critiques sur les réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux, les réactions sont très vives. Sur le compte Twitter d’un internaute on peut lire « C’est un résultat trop prévisible ». Certains décrètent ce jour comme étant une journée sombre pour la nation algérienne.

La caricature intitulée « l’élu » faite par le dessinateur Nime est partagée par plusieurs internautes. On voit sur ce dessin le chef d’état-major de l’armée algérienne, le général Ahmed Gaïd Salah, en train d’enfiler une chaussure de verre au candidat victorieux Abdelmadjid Tebboune. L’auteur de cette caricature qui fait le buzz sur les réseaux sociaux en Algérie a été condamné à une année de prison, cette semaine.

D’autres internautes attaquent le nouveau Président élu en faisant allusion à son âge. Celui-ci est, en effet, un septuagénaire. Comment un homme âgé de 74 ans peut-il diriger l’Algérie, grande nation de l’Afrique qui a une population majoritairement en dessous de la trentaine ? C’est l’épineuse question que se posent les Algériens sur Twitter.