Présidentielle au Liberia : la Cour suprême ordonne la tenue du 2e tour

Le recours en annulation des résultats du premier tour de la présidentielle au Libéria n’a pas prospéré. La Cour suprême a ordonné jeudi l’organisation d’un second tour, sans indiquer de date. Georges Weah affrontera Joseph Boakai

Les Libériens seront convoqués bientôt aux urnes pour élire leur président. La Cour suprême vient d’ordonner l’organisation du second tour de la présidentielle, après une nouvelle actualisation de la liste électorale par la Commission Electorale Nationale (NEC).

En effet, les magistrats de la Cour ont jugé insuffisants les arguments présentés par le candidat arrivé en troisième position avec 9,6% des voix, Charles Brumskine pour annuler les résultats du premier tour de la présidentielle.

Le duel final opposera donc l’ex-star internationale de football, Georges Weah, de la Coalition pour le changement démocratique (CDC), au vice-président sortant Joseph Boakai, du Parti de l’unité (pouvoir). Les deux leaders politiques ont obtenu respectivement 38,4% et 28,8% des voix au premier tour de la présidentielle qui s’est déroulé le 10 octobre dernier.

La décision de reporter le second tour du scrutin avait plongé le pays dans l’incertitude alors que se préparait la première transition démocratique du Libéria depuis sept décennies. La première femme élue en Afrique, Ellen Johnson Sirleaf, quitte, en effet, ses fonctions après avoir dirigé son pays après une longue guerre civile.