Présidentielle au Gabon : avalanche de candidats au PDG

Ali Bongo Ondimba ne fait pas l’unanimité au sein du PDG (Parti démocratique gabonais, au pouvoir). Alors qu’il a été élu mercredi pour représenter le parti lors de l’élection présidentielle présidentielle anticipée du 30 août 2009, des dissensions se font jour. Le Premier ministre gabonais et 2e vice-président du parti, Jean Eyeghé Ndong, a démissionné ce vendredi de son poste de chef du gouvernement et a annoncé sa candidature au scrutin. Le même jour, un autre membre du parti au pouvoir et du gouvernement,l’ancien ministre de l’Intérieur, André Mba Obame, a annoncé également sa candidature.

Notre correspondant au Gabon

Jean Eyeghé Ndong qui s’exprimait au cours d’une conférence de presse à son domicile à Libreville, compte se présenter à cette élection en qualité de candidat indépendant, puisque son parti, le PDG au pouvoir, a investi un autre candidat, Ali Bongo Ondimba pour défendre les couleurs du parti.

Quelques heures auparavant, c’est l’ancien ministre de l’intérieur et membre du PDG, André Mba Obame qui a dévoilé son intention de se porter également candidat à cette élection, alors que les Gabonais croyaient déjà que le Parti démocratique gabonais s’était guéri de ses querelles intestines et qu’Ali Bongo Ondimba faisait l’unanimité au sein du parti au pouvoir.

La campagne électorale pour ladite élection sera lancée le samedi 15 août prochain, à 24 heures, alors que la date limite de dépôt des déclarations de candidature est fixée au mercredi 22 juillet 2009. La révision des listes électortales a débuté depuis le juillet dernier.

Pour permettre aux électeurs de s’inscrire massivement sur les listes électorales, le gouvernement gabonais a prorogé d’un an, la validité des cartes nationales d’identité et des récépissés devant expirer pendant l’année en cours.

Lire aussi:

 Ali Ben Bongo et ses adversaires affichent leurs ambitions présidentielles

 Gabon : Ali Bongo Ondimba défendra les couleurs du PDG à la présidentielle