Près de 500 000 migrants ont traversé la Méditerranée depuis le début de l’année

Selon l’Organisation internationale des Migrations (OIM), 432 761 migrants ont traversé la Méditerranée depuis le début de l’année 2015.

Les migrants sont de plus en plus nombreux à affluer vers l’Europe. Depuis le début de l’année, 432 761 migrants, fuyant les guerres et conflits dans leur pays d’origine, ont traversé la mer méditerranéenne en direction de l’Europe, a rapporté, ce vendredi 11 septembre 2015, l’Organisation internationale des Migrations (OIM). C’est plus du double des chiffres enregistrés sur l’ensemble de l’année 2014. D’après les données de l’OIM, la Grèce, avec 309 356 arrivées et l’Italie avec 121 139 arrivées, sont les deux principaux pays d’entrée sur le sol européen.

L’OIM en a en outre recensé 2 166 en Espagne et 100 à Malte. Sur les douze mois de l’année dernière, l’organisation basée à Genève avait recensé au total 197 940 arrivées dans ces quatre pays européens. De son côté, le Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), recensait, mardi dernier, plus de 380 000 traversées de la Méditerranée, en 2015, dont 2 850 décès ou disparitions.

L’Europe doit faire face à une grave crise migratoire. Sans doute l’une des plus importantes de son histoire. Les migrants sont, chaque jour, plus nombreux à tenter de rejoindre les côtes européennes par le biais d’embarcations de fortune au péril de leur vie. La plupart sont en quête de meilleures conditions de vie, fuyant les conflits dans leur pays d’origine. Ceux qui sont originaires de l’Afrique subsaharienne sont nombreux à passer par la Libye, devenu une véritable passoire pour les migrants, depuis la chute de Mouammar Kadhafi, suite à l’intervention des troupes de l’OTAN. Un conflit qui a provoqué la chute de l’ancien leader, dont l’ancien Président français Nicolas Sarkozy était l’artisan.

La crise migratoire actuelle que connait l’Europe résulte directement en partie de la chute de Mouammar Kadhafi qui faisait office de rempart contre l’immigration illégale, après avoir signé des accords notamment avec l’Italie. Maintenant qu’il n’y est plus, le pays est plongé dans le chaos, et en proie aux groupes armés qui y font la loi. Les troupes de l’OTAN sont intervenues sans avoir préparé la Libye à une nouvelle ère à la suite du règne de Mouammar Kadhafi qui a duré 42 ans.