Près d’une cinquantaine de migrants sauvés de la noyade par la marine italienne

La marine italienne a sauvé de la noyade une cinquantaine de migrants, ce mardi, alors que leur embarcation était sur le point de couler en Méditerranée. Les migrants ont été transportés sur deux structures avant d’être hélitreuillés.

Un nouveau drame a été évité en Méditerranée. Ce mardi 11 août 2015, la marine a porté secours à des migrants qui tentaient de traverser la Méditerranée. Alors que leur embarcation gonflable était en train de couler près des côtes libyennes, la marine italienne les a sauvés de la noyade juste à temps avec le navire Fenice. Les migrants ont d’abord été transférés sur deux structures, avant d’être hélitreuillés et transférés à bord d’un patrouilleur.

A la suite du sauvetage, la marine italienne n’a pas communiqué le nombre de passagers qui se trouvaient à bord de l’embarcation. Cependant, selon des médias italiens, 52 migrants auraient été sauvés par la marine italienne. Par ailleurs une cinquantaine d’autres passagers seraient portés disparus en mer. Les rescapés ont été acheminés jusqu’à l’île italienne de Lampedusa, au large de la Sicile, entre Malte et les côtes tunisiennes.

Ce nouveau sauvetage intervient au lendemain de l’annonce de l’Union Européenne qui a décidé de débloquer 2,4 milliards d’euros sur six ans pour aider les pays qui font face à l’arrivée massive des migrants sur leur sol. L’Italie et la Grèce vont être les pays à bénéficier le plus de cette somme d’argent. Depuis le début du mois de juin, 10 migrants sont décédés en tentant de rejoindre la Grande-Bretagne. Près de 18 000 personnes ont été interceptées depuis le début de l’année 2015.

Les autorités italiennes, qui luttent contre le trafic de migrants en Méditerranée, ont arrêté plus de 880 passeurs présumés depuis le début de l’année 2014. Début juillet, un passeur tunisien ayant survécu au naufrage de Lampedusa a été condamné à 18 ans de prison pour homicides involontaires.