Poursuivi en France pour agressions sexuelles : Koffi Olomidé fixé sur son sort, ce lundi

Koffi Olomidé

Poursuivi pour agressions sexuelles sur quatre de ses danseuses, le musicien congolais, Antoine Agbepa Mumba, plus connu sous le nom de Koffi Olomidé, sera fixé sur son sort, aujourd’hui.

Alors que le tribunal correctionnel de Nanterre avait requis sept ans de prison à son encontre, le chanteur congolais Koffi Olomidé sera fixé sur son sort, ce lundi 18 mars 2019. En plus de « séquestrations « , la star de la Rumba congolaise est poursuivie pour  » atteintes sexuelles avec violence, contrainte, menace ou surprise par personne ayant autorité « .

Ces faits à lui reprochés, ont été commis en région parisienne entre 2002 et 2006. Les faits de séquestrations, commis sur ses danseuses, se seraient déroulés dans un pavillon dans les Hauts-de-Seine. Alors qu’elles étaient privées de pièces d’identité et de téléphones, les filles, surveillées par des gardes du chanteur, étaient contraintes à des rapports sexuels sans préservatif. Elles se faisaient brutaliser au moindre signe de réticence.

Il aura fallu attendre 2006 pour qu’elles parviennent à s’échapper du pavillon où elles étaient embastillées. Et ce n’est qu’en 2007 qu’elles ont déposé une plainte contre leur bourreau, Koffi Olomidé. Ce lundi, la star congolaise, toujours sous mandat d’arrêt, connaîtra le sort que lui réserve le tribunal correctionnel de Nanterre.