Pour Alain Juppé, Tariq Ramadan est indésirable à Bordeaux

Alain Juppé s’oppose à la venue de l’islamologue Tariq Ramadan pour une conférence au palais des congrès de Bordeaux sur le thème des « clés du vivre-ensemble ».

« Les propos de Tariq Ramadan sont ambigus et dangereux. Il n’est pas le bienvenu à Bordeaux ». C’est l’avis d’Alain Juppé qui s’oppose à la venue de l’islamologue Tariq Ramadan pour une conférence au palais des congrès de Bordeaux, ce samedi 26 mars 2016, sur le thème des « clés du vivre-ensemble ».

Le maire de Bordeaux ne s’est pas limité à cette déclaration, il s’est enquis auprès du préfet Pierre Dartout des moyens d’interdire cette manifestation, indique le journal Sud Ouest. Ce qui ne semble pas suffisant pour interdire la prestation de se tenir puisqu’elle ne cause aucun trouble à l’ordre public.

Pour sa part, la conseillère régionale PS Naïma Charaï a déclaré que « notre ville a une tradition de tolérance, je suis affligée et attristée qu’on l’accueille. Tariq Ramadan est un prédicateur fondamentaliste, il vient d’intégrer l’Union mondiale des savants musulmans dont le président est homophobe, sexiste et antisémite, auteur d’une fatwa qui autorise les attentats suicides, je ne crois pas que ce soit bien de le faire venir dans notre ville »

De son côté, la première adjointe à la mairie de Bordeaux, Virginie Calmels, demande à Tariq Ramadan de renoncer à sa venue. La semaine dernière, à Nice, un élu du Front national a tenté, sans succès, de faire annuler la conférence de Tariq Ramadan. La conférence, qui accueille également le sociologue Edgar Morin, devrait se tenir sous la protection d’un dispositif de sécurité renforcé.