Point Afrique fait voir du pays

Face à la décrépitude de la desserte aérienne en Afrique, la coopérative Point Afrique persiste et signe. La société française lance trois nouveaux vols charters directs à destination de Mopti, Niamey et Ouagadougou.

 » Pour me rendre à Nouakchott, je passe par Atar avec le vol Point Afrique. De là, ma famille vient me chercher pour me ramener en ville « . Comme Mahmoud, un bijoutier mauritanien qui partage son temps entre Paris et son pays natal, de plus en plus d’Africains passent par la compagnie française Point Afrique pour revenir au pays.  » Tout le monde en parle et c’est une solution qui devient très prisée « , souligne-t-il.

Pourquoi ? Parce-que Point Afrique, fondée en 1995 par Maurice Freund, propose des vols charters à des prix très serrés. Exemple : le Paris-Atar oscille entre 188 euros (1 233,20 FF) et 257 euros (1 685,81 FF). L’entreprise offre des vols directs sur les zones les plus reculées de pays particulièrement difficiles d’accès comme le Niger, la Mauritanie, l’Algérie et la Mali.

Pallier les manques

Et elle vient de lancer trois nouveaux vols à 410 euros (2 689,42 FF) : un aller-retour Paris (ou Marseille)-Mopti, au coeur du pays Dogon, qui fait partie d’une série de vols supplémentaires dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui commence samedi prochain au Mali. Un Paris (ou Marseille)-Niamey, vol important pour le Niger, pays le plus enclavé de la région subsaharienne et dont la piste d’Agadez est toujours impraticable. Et enfin, un Paris (ou Marseille)-Ouagadougou à partir du 28 janvier prochain.

Un vol symbolique au regard de la situation aérienne catastrophique de la région, avec la disparition de la Sabena et d’Air Afrique.  » Point Afrique ne peut accepter que Ouagadougou devienne inaccessible, tant sur le plan du nombre de sièges avion offerts, que sur l’inflation des prix qui en résulte. Il n’y avait pas de sièges à moins de 6 700 FF (1 021,41 euros) au mois de décembre « , souligne-t-on à Point Afrique. Et de conclure :  » Nous nous étions jurés de ne plus nous attaquer aux grandes capitales africaines mais l’étranglement actuel du Burkina Faso est devenu inacceptable « .

Bienvenue aux voyageurs

Point Afrique, c’est aussi des voyages à la carte organisés dans ces régions africaines. Des circuits dans lesquels les  » voyageurs  » sont les bienvenus et les  » clients  » priés de passer leur chemin. A l’opposé d’un voyagiste traditionnel, Point Afrique est une structure appartenant à l’économie sociale. Les bénéfices de la société, la coopérative Point-Afrique, sont donc investis dans des projets de développement locaux ou dans d’autres opérations de désenclavement aérien et touristique.

Sur place, les populations locales sont impliquées en essayant de réduire au maximum la fascination qu’engendre l’argent dans ces régions reculées que la sécheresse a terriblement appauvries ces dernières années. Avec Point-Afrique, les termes de tourisme  » éthique  » et  » solidaire  » ne sont pas des concepts marketing à la mode. Ils prennent tout leur sens.

Consulter le site.