Plainte contre Nicolas Sarkozy dans l’affaire Merah

Nouveau rebondissement dans l’affaire Mohamed Merah, le tueur présumé de 7 personnes dans la région de Toulouse qui a été tué le 22 mars lors d’un assaut du Raid, les services spéciaux d’intervention français. Albert Chennouf, le père d’une des victimes du tueur a annoncé qu’il portait plainte contre Nicolas Sarkozy pour non assistance à personne en danger.

Albert Chennouf, père d’Abel, 25 ans, l’un des militaires assassinés par Mohamed Merah, a porté plainte contre Nicolas Sarkozy et Bernard Squarcini, le patron de la DCRI, les services de renseignement français, pour n’avoir pas empêché la mort de son fils. «Il était possible de mettre la main sur Mohamed Merah plus tôt. Ses voyages au Pakistan et en Afghanistan étaient connus, il avait même un référent à la DCRI. Le système a failli quelque part» a déclaré Albert Chennouf selon Le Parisien.

Albert Chennouf, qui est défendu par Maitre Gilbert Collard, avocat proche de Marine Le Pen, considère que le RAID aurait liquidé Mohamed Merah afin qu’il ne parle pas : «la volonté politique était qu’il meure», rejoignant ainsi la thèse défendue par la famille du tueur. Le 1er avril dernier, Zahia Mokhtari l’avocate algérienne chargée par le père de Mohamed Merah de porter plainte contre le Raid pour l’assassinat de son fils avait déclaré « Nous détenons deux vidéos identiques de 20 minutes chacune dans lesquelles Mohamed Merah dit aux policiers « pourquoi vous me tuez ? » (…) « je suis innocent » ». Ces vidéos vont être transmises à la justice française avait-elle déclaré, précisant qu’elle donnerait aussi les noms d’un responsable des services français qui « travaillait » avec Mohamed Merah ainsi que de deux autres contacts d’origine étrangère, soutenant ainsi la thèse évoquée par un journal italien selon laquelle le tueur de Toulouse serait en fait un indic de la DCRI. Mais depuis lors rien n’était venu étayer ces déclarations et aucun élément n’avait été apporté pour soutenir cette thèse.

Zahia Mokhtari a déclaré une nouvelle fois a l’AFP qu’elle allait déposer plainte lundi prochain en France contre le RAID.