Pierre Mamboundou de retour au Gabon

Le président de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), Pierre Mamboundou, est de retour au Gabon depuis hier. Il réapparaît après un séjour de près de 6 mois en France où il est allé, peu après la présidentielle anticipée, pour des raisons de santé. Le combat pour le leadership de l’opposition s’annonce rude.

De notre correspondant

C’est un homme visiblement en bonne santé qui a été accueilli à l’aéroport international Léon Mba par des milliers de militants et sympathisants vêtus de rouge. Il y a avait une forte présence militaire sur le tarmac pour assurer la sécurité de Pierre Mamboundou, opposant historique, et du cortège qui l’a accompagné jusqu’au siège de parti, au quartier Awendjé de Libreville où il s’est entretenu brièvement avec la base de son parti.

Il n’a pas dit grand-chose sur les questions actuelles, concernant la vie socio-politique du pays. Il va certainement se prononcer dans les prochains jours.Car les autres leaders de l’opposition gabonaise, regroupés au sein de la coalition des partis politiques pour l’alternance (CPPA), et quelques responsables de l’alliance pour le changement et la restauration (ARC) se font de plus en plus voir sur les places publics depuis son absence au pays, en vue selon toute vraisemblance de grappiller un pan de son électorat.

Nouveau combat

Le combat va être rude maintenant pour le leadership de l’opposition. La principale revendication du président de l’UPG : l’introduction de la biométrie dans le système électoral gabonais est devenu depuis son séjour à Paris la rengaine de ses rivaux de l’opposition qui ont organisé, à la veille de son retour au Gabon, un meeting et une marche dans la capitale gabonaise pour réclamer du gouvernement l’introduction des paramètres biométriques dans le processus électoral, en perspectives des législatives de l’année prochaine.

Le leader de l’UPG, arrivé 2ème lors des trois dernière présidentielle, sera bientôt face à ses militants des capitales provinciales et de l’arrière pays, a-t-on appris de sources sûres. Au cours de cette tournée républicaine qui durera plusieurs semaines, il devrait annoncer des décisions importantes.

Futur Premier ministre?

Depuis que Pierre Mamboundou a été reçu à Paris il y a bientôt deux mois par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, il est l’objet de beaucoup de critiques de la part de ses pairs de l’opposition dont certains ont même affirmé à cette époque que cette rencontre visait à légitimer le pouvoir en place. Et depuis là des rumeurs circulent dans le pays. Certaines d’entre elles laissent entendre que le président de l’UPG sera le Premier ministre du prochain gouvernement que les Gabonais attendent depuis bientôt 1 mois.

Pierre Mamboundou a créé l’UPG le 14 juillet 1989 alors qu’il était directeur des relations extérieures de l’agence de coopération culturelle et technique en France. Après l’exil au Sénégal et beaucoup d’autres difficultés avec l’ancien pouvoir de Libreville, il a réussi en 1998, 2005 et 2009 à participer aux élections présidentielles où il est sorti à chaque fois 2ème, avec respectivement 16,54%, 13,57% et 25,64 % de suffrages exprimés.

Il a frôlé la mort dans la nuit du 20 au 21 mars 2006 quand les forces de l’ordre gabonaises ont fait irruption dans le siège de l’UPG où il se trouvait. Il a eu la vie sauve grâce à sa garde rapprochée et à l’attaché miliaire de l’ambassade des USA au Gabon. L’ancien ministre de l’intérieur André Mba Obame, aujourd’hui opposant, avait justifié cette intervention militaire en évoquant la recherche d’armes de guerre qui n’ont pas été finalement trouvées au siège de l’UPG.